Gonflé

Eurovision: il monte sur scène et stupéfie la salle en montrant ses fesses (vidéo)

C'est le Portugal qui a remporté sa première victoire dans ce concours. - © SERGEI SUPINSKY / AFP

Outre la victoire du Portugal, c'est une autre "première" qui aura marqué la dernière édition de l'Eurovision, le samedi 13. Un supporter, sans doute un Australien, a réussi à monter sur scène et à montrer son postérieur au public... et aux 200 millions de spectateurs du show diffusé en direct.

Cela restera peut-être comme l'image "insolite" de l'Eurovision qui s'est tenu le samedi 13 à Kiev (Ukraine)  et qui a vu le candidat Salvador Sobral pour le Portugal remporter (nettement) la victoire finale. Une première fois pour le pays, alors que la France a terminé à une décevante douzième place. Alors que l'ensemble des candidats s'étaient produits et que les vote étaient en cours de comptage, un fan venu du public a réussi à monter sur scène et à montrer ses fesses. Il y avait 10.00 personnes dans la salle et environ 200 millions de téléspectateurs…

C'est précisément lors de la prestation de Jamala que les faits se sont produits. Jamala est la candidate ukrainienne qui a remporté la victoire en 2016 et a permis à son pays d'être l'organisateur cette année. Invitée à chanter son dernier single pour en faire la promotion au cours de l'entracte, elle est restée d'une dignité professionnelle lorsque l'intrus a grimpé sur scène, lui a tourné autour, avant de montrer son postérieur.

L'individu a rapidement été ceinturé par le service d'ordre, qui est resté étonnamment passif pendant de longues secondes, alors que l'individu était déjà sur scène (un phénomène qui n'est pas dans l'habitude de l'Eurovision) et que ses intentions étaient inconnues.

En apparence, le fan montrant ses fesses était un supporter australien. Il était en effet revêtu d'un drapeau de l'Australie, et le grand pays de l'Océanie était invité pour la troisième année consécutive à participer au concours. Son concurrent, Isaiah, a fini neuvième.

Les organisateurs de l'Eurovision se rapprochent en effet de plus en plus de l'Australie pour envisager d'exporter le concours pour lui redonner un  nouveau souffle.  Pas sûr que cette plaisanterie douteuse soit en mesure de rassurer les responsables du concours international de la chanson.


Voir la version optimisée mobile de cet article