Tu le sais bien le temps passe, ce n'est rien

Julien Clerc: 70 ans, dont 50 ans de carrière (DIAPORAMA)

Julien Clerc en 1970. - ©Emi/Pathé

Julien Clerc fête ses 70 ans ce mercredi 4 octobre, avant de célébrer ses 50 ans de carrière l'an prochain. Et l'heure de la retraite n'a pas sonné: l'interprète de "Femmes, je vous aime" est en pleine tournée et son nouvel album sortira le 20 octobre.

Le temps passe et Julien Clerc ne vieillit pas. Né le 4 octobre 1947, le chanteur fête ses 70 ans, dont 50 ans d'une carrière qui continue tambour battant: son nouvel album, enregistré sous la direction artistique de Calogero, sortira le 20 octobre. Le premier titre, Je t'aime etc, a été rendu public en juin dernier. Et le chanteur est très présent sur Internet: un site web, une chaîne YouTube, une page Facebook, des comptes Twitter et Instagram.

Studio et réseaux sociaux, mais aussi scène. Après plusieurs concerts au Canada en septembre, Julien Clerc entamera le 23 novembre une tournée en France avec plusieurs dates prévues à l'Olympia en mars 2018, histoire de fêter un demi-siècle de carrière: c'est en mai 1968 qu'il fit ses débuts avec son premier tube, La cavalerie, un peu timide et un peu gauche (voir la vidéo ci-dessous).

Depuis, il a accumulé un nombre de tubes comme peu de chanteurs français peuvent se vanter de l'avoir fait. Son plus célèbre reste Femmes, je vous aime (1982), et dans les années 80 il concluait souvent ses concerts en faisant chanter son public sur Jaloux de tout (1978). Mais on pourrait citer, parmi les innombrables succès qui ont traversé le temps depuis 50 ans, pêle-mêle: Ivanovitch, La Californie, Des jours entiers à t'aimer, Si tu reviens, Le cœur volcan, Cris tambours et masques de guerre, Ce n'est rien, Niagara, Si on chantait, Le patineur, Jouez violons sonnez crécelles, Poissons morts, Je sais que c'est elle, Danse s'y, Ballade pour un fou, This Melody, Elle voulait qu'on l'appelle Venise, Le cœur trop grand pour moi, Je dors avec elle, Partir, Ma préférence, Travailler c'est trop dur, Macumba, Ça commence comme un rêve d'enfant, Bibliothèque Mazarine, Ma Doudou, Tout en vous m'enchaîne, Confidence, Quand je joue, Lili voulait aller danser, Cœur de rocker, La fille aux bas nylon, Melissa, Hélène, Fais-moi une place, Utile, Si j'étais elle

Outre Calogero, son prochain album comportera des textes de Maxime Le Forestier, Carla Bruni, Brigitte Fontaine et le petit nouveau Vianney. Dans les années 60 et 70, le parolier attitré de Julien Clerc fut Etienne Roda-Gil, qui le fit découvrir et avec qui il retravailla dans les années 90 (jusqu'à sa mort en 2004) après une brouille d'une dizaine d'années dans les années 80. Il y eut aussi son ami d'enfance Maurice Vallet, David McNeil, Luc Plamandon et Jean-Loup Dabadie comme paroliers réguliers pendant plusieurs décennies, ainsi que des collaborations occasionnelles avec Françoise Hardy, Serge Gainsbourg, Maxime Le Forestier, Carla Bruni, Benjamin Biolay, Gérard Manset ou Julien Doré entres autres.

La vie privée du beau Juju fut aussi riche que sa carrière. Il y eut d'abord dans sa vie France Gall, qui tomba sous son charme en 1969 quand il jouait et chantait sur scène la comédie musicale hippie Hair. Il se séparèrent en 1975, ce qui donna naissance à la chanson Souffrir par toi n'est pas souffrir dont Julien Clerc commanda le texte à Étienne Roda-Gil.

En 1975, sur le tournage de son seul film comme acteur, D'amour et d'eau fraîche, il rencontre Miou-Miou, qui quitte Patrick Dewaere pour lui. Ils resteront en couple jusqu'en 1981 et auront une fille, Jeanne, née en 1978 et aujourd'hui actrice et réalisatrice sous le nom de Jeanne Henry.

Puis Julien Clerc épousera en 1985 la cavalière Virginie Coupérie-Eiffel, avec qui il aura deux enfants, en 1988 Vanille (aujourd'hui chanteuse) et en 1997 Barnabé. Ils divorceront après 20 ans de vie commune.

Depuis 2004, l'interprète de Femmes, je vous aime est en couple avec la romancière et scénariste Hélène Grémillon, 40 ans, qu'il a épousée en 2012 après avoir eu avec elle un fils en 2008, Léonard.

(Voir ci-dessous un diaporama sur la carrière de Julien Clerc):


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr