Rock

Maison Blanche en feu et squelette de Trump: l'affiche du groupe Pearl Jam fait polémique (image)

Le groupe Pearl Jam ne fait pas mystère de son engagement. - ©Tammy Lo/Flickr

Le groupe Pearl Jam donnait un concert le 13 août dernier dans le Montana. L'affiche de promotion de l'événement montrait la Maison Blanche en flammes et Trump réduit à l'état de squelette. Les Républicains n'ont pas du tout apprécié à l'approche des élections de mi-mandat en novembre.

Les Républicains n'ont pas du tout aimé. Le parti américain a fait part de sa ferme condamnation d'une affiche du célèbre groupe de rock Pearl Jam montrant une Maison Blanche en flammes et un rapace surplombant un cadavre squelettique que l'on imagine sans peine être celui de Donald Trump, chevelure blonde oblige.

L'affiche a été créée pour faire la promotion d'un concert qui s'est déroulé le 13 août à Missoula dans le Montana intitulé Rock2Vote ("du rock pour voter") pour inciter le public (et peut-être les jeunes malgré les presque trois décennies d'existence du groupe) à voter aux élections de mi-mandat en novembre prochain. L'échéance sera capitale pour Donald Trump et pour sa bonne entente avec les Républicains, le président ayant parfois du mal à rallier y compris dans son camp.

L'affiche a été conçue par Jeff Ament le bassiste du groupe et l'artiste Bobby Brown. Autre détail important présent sur l'image: la Maison Blanche en flammes est "survolée" par un camion conduit par Jon Tester. Ce dernier est un sénateur démocrate et progressiste du Montana, qui tient des positions parfois en opposition avec l'opinion publique de cet Etat rural des Etats-Unis où Trump a gagné avec 56,2% des voix en 2016, 20 points devant Hillary Clinton.

Lire aussi: Pas de défilé à Washington, alors Trump ira à Paris le 11 novembre

Matt Rosendale, le concurrent républicain de Jon Tester a estimé que le poster était "dégoûtant" et "répréhensible" et estime que le groupe Pearl Jam appelle à la violence contre le président des Etats-Unis.

L'équipe de Jon Tester a pris aussi position en assurant à propos de l'affiche: "Nous ne l'aimons pas". Malgré les appels, il y a peu de chance que cette affiche soit censurée, le Premier amendement de la Constitution américaine permettant une liberté d'expression très étendue (permettant par exemple l'expression du nazisme sans réel risque juridique).

Le groupe Pearl Jam fondé en 1990 à Seattle n'a jamais fait mystère de son engagement politique. Le groupe a vendu 60 millions de disques dans le monde depuis sa création.

Voir aussi: 

Trump rend hommage à Aretha Franklin et à sa voix, "merveilleux bienfait de Dieu"


Voir la version optimisée mobile de cet article