Evolution

Vos enfants partent en vacances seuls, vous êtes angoissés? Comment se préparer

Laisser son enfant partir seul peut-être une expérience angoissante pour les parents. - © Ed JONES / AFP

Vos enfants vont pour la première fois partir en vacances sans vous. Vous ressentez une angoisse face à cette échéance? Si cette réaction est normale, elle peut parfois prendre des proportions excessives. Pour France-Soir, le psychanalyste Rodolphe Oppenheimer livre ses conseils pour franchir ce cap parfois difficile.

Alors que vous passiez chaque jour avec vos enfants ou du moins les confiez à un membre de la famille, il est temps de les laisser partir en vacances sans vous. Il est temps de les confier à un inconnu pendant plusieurs jours!

L’idée est sans doute angoissante. Une angoisse qui peut être intense pour certains parents, devenant de plus en plus envahissante à l’approche du jour J. Que signifie donc cette vague de tristesse et de peur et comment pouvez-vous la gérer?

> S’inquiéter pour vos enfants, rien de plus normal

C’est tout à fait normal que les parents s’inquiètent pour leurs enfants qui partiront en vacances sans eux. Et c’est tout à fait normal que l’inquiétude soit plus grande si vous confiez vos enfants à un organisme collectif (colonie, camping, visite guidée, etc.). Autant vous dire que des gens compétents et expérimentés s’en occuperont, même s'ils restent pour vous des inconnus.

On pourrait même dire qu’un minimum d’inquiétude est utile pour bien préparer votre enfant à ses vacances en solo.

> Quand l’inquiétude devient excessive

Beaucoup de parents se montrent très favorables à cette idée et sont même derrière l’initiative. Pourtant, ils sont rattrappés par une vague de tristesse et d’angoisse incompréhensible à l’approche du jour de départ.

L’angoisse des parents est en grande partie due au fait qu’ils s’inquiètent pour la santé et la sécurité de leurs enfants. Seront-ils bien protégés loin de vous? Les superviseurs pourront-ils bien s’occuper d’eux s’ils tombent malades? Vont-ils bien manger? Et plusieurs autres questions.

D’une autre part, les parents craignent la réaction des enfants quant à cette séparation. Serait-elle perçue comme un abandon? C’est le cas pour les tout-petits ou quand ce sont les parents qui ont initié le sujet et que les enfants n’étaient pas forcément intéressés.

Lire aussi: Comment interpréter et répondre aux questions des enfants?

Enfin, la tristesse des parents dérive de leur peur de rester seul, sans leurs enfants. Passer plusieurs jours seuls dans une maison calme peut sembler insupportable, surtout si vous ne vous êtes jamais séparé de votre enfant pour une longue durée. Et puisqu’on parle de vos propres peurs, ne serait-ce pas la crainte que votre enfant devienne indépendant de vous, n’ait plus besoin de vous en grandissant?

> Comment surmonter votre angoisse?

Surmonter vos peurs (et votre tristesse) est nécessaire pour ne pas les transmettre à votre enfant et pour pouvoir l’aider à préparer ses vacances comme il faut. Voici quelques conseils pour le faire :

- Préparez ensemble ses vacances

Une bonne préparation est la clé pour surmonter votre anxiété et celle de votre enfant. Cela inclut faire sa valise, effectuer les achats nécessaires et parler de ce qui l’attend là-bas. Demandez à votre enfant ce qu’il fera dans telle ou telle situation (accident, conflit avec un autre enfant ou un grand, approche d'un inconnu, etc.). Mettez-vous d’accord sur le moyen et la fréquence de communication, les dépenses et tous les autres aspects des vacances.

- Ne pensez pas au pire, mais à ce qui peut vraiment se passer

Au lieu de s’angoisser encore plus en pensant à des situations peu probables, pensez aux petits problèmes que pourrait rencontrer votre enfant et discutez avec lui de ce qu'il devrait faire pour les surmonter: blessures, problèmes de digestion, manque d’argent, etc.

- Renseignez-vous autant qu’il le faut

Les parents s’inquiètent principalement parce qu’ils envoient leurs enfants à l’inconnu. Pourquoi donc ne pas se renseigner sur les destinations, rencontrer les organisateurs des vacances, les autres enfants et leurs parents? Quand l’inconnu devient connu, vos angoisses s'atténueront.

- Pensez à tout le bien que cela fera à votre enfant

Les vacances sans les parents sont une expérience incontournable pour les enfants. Elles leur apprennent à être autonomes, confiants, libres et indépendants. Autant de qualités utiles pour leur bonne structuration et dont vous ne devez pas les priver.

N’hésitez pas à demander de l’aide si vous pensez que votre anxiété sort du commun, à l’autre parent, à un proche ou à un psychologue spécialisé en problèmes de famille.

Cet article a été rédigé par Rodolphe Oppenheimer, psychanalyste (https://psy-92.net/). Ses deux derniers ouvrages, Peurs, angoisses, phobies, par ici la sortie! (Ed. Marie B) et Se libérer des troubles anxieux par la réalité virtuelle (Ed. Eyrolles) sont disponibles en librairie.


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr