Douleurs et diarrhée

Amateur de poisson cru, il finit aux urgences avec des vers dans le tube digestif

Les poissons d'Amérique du Nord sont fréquemment porteurs de larves de parasites. - ©Capture d'écran YouTube

Un site américain spécialisé dans les nouvelles médicales a fait état d'une consultation aux urgences de Fresno (Californie) d'un patient souffrant de douleurs à l'estomac et d'une diarrhée sanglante qui se sont avérés être les signes de la présence d'un ver parasitaire. L'homme s'est visiblement contaminé en mangeant du poisson cru en sushis venant d'un animal porteur de larves.

Le spectacle est peu ragoûtant et rappelle certains risques inhérents à la consommation de poissons crus. Le podcast américain This Won't Hurt a Bit (voir ici) relayant des faits en lien avec le monde médical a publié le témoignage d'un urgentiste de Fresno en Californie (Etats-Unis). Le médecin a rapporté le cas d'un patient dont l'appareil digestif était colonisé par des vers parasites. La cause probable? La consommation de poisson cru.

Le patient est venu consulter le service des urgences en se plaignant de violentes douleurs à l'estomac couplées à une diarrhée sanglante. Et il n'est pas venu les mains vides: il a montré au médecin un fil étrange qui est sorti de ses selles. Pour le corps médical, le coup d'œil est rapide: il s'agit des anneaux d'un ver parasite d'environ 1m70!

Reste à savoir d'où vient cette colonisation du tube digestif. Le patient n'a pas voyagé récemment dans un pays à risques, la consommation d'eau contaminée est donc exclue. Mais le malheureux patient va expliquer qu'il est un adepte du poisson cru qu'il mange presque quotidiennement.

Lire aussi: Zika: un vermifuge, utilisé pour le ver solitaire, pourrait être capable de stopper le virus

Or, de nombreux poissons en Amérique du Nord sont porteurs de larves de vers parasites. Dans les poissons destinés à la consommation, un traitement par surgélation permet la destruction des vers qui risquent de se développer dans le tube digestif. Mais ce n'est bien sûr pas le cas des poissons qui peuvent être pêchés dans leur milieu naturel. On ignore précisément en l'état d'où vient le poisson qui a contaminé le patient.

Ce dernier a tout de même pu rentrer chez lui muni d'un traitement vermifuge pour ce débarrasser de ces encombrants (et douloureux) intrus!


Voir la version optimisée mobile de cet article