Détection

Maladie d'Alzheimer: vers un simple test sanguin précoce pour détecter la maladie?

La maladie d'Alzheimer serait détectable par un simple test sanguin. - © Mohammed HUWAIS / AFP/Archives

Des chercheurs australiens et japonais ont publié dans une revue des résultats prometteurs de leurs recherches: ils auraient mis au point un test sanguin simple, permettant de détecter la maladie d'Alzheimer. Selon eux, le déclenchement de la maladie serait prévisible 20 à 30 ans avant les premiers symptômes.

Est-ce le premier pas d'une avancée médicale considérable dans la lutte contre la maladie d'Alzheimer? Une équipe de chercheurs australiens et japonais a publié dans la revue Nature les résultats d'une étude qu'ils ont menée. Ces scientifiques assurent avoir mis au point un test sanguin qui permettrait de détecter la pathologie des décennies avant son déclenchement. Ils assurent avoir obtenu un taux de réussite de 90% sur leur échantillon de patients.

Le test proposé permet en effet de repérer les taux élevés de bêta-amyloïde, une protéine dont l'excès est lié au déclenchement de la maladie d'Alzheimer. Or, les scientifiques ont découvert que le taux élevé dans l'organisme peut être mis en évidence entre 20 et 30 avant le début des premiers symptômes.

Cependant, cette avancée, pour notable qu'elle soit, reste à tempérer. En effet, certains cas d'Alzheimer se déclenchent sans qu'un excès de bêta-amyloïde puisse être mis en évidence.

Lire aussi: Méditer régulièrement pour prévenir la maladie d'Alzheimer?

Le monde médical est très attaché à la question de la détection de la maladie d'Alzheimer qui, si elle est incurable dans la durée, peut être efficacement traitée lorsqu'elle est diagnostiquée de manière précoce.

La maladie d'Alzheimer touche 33 millions de personnes à travers le monde, dont 900.000 en France. Le premier facteur de déclenchement, et de loin, est l'âge puisque la pathologie se manifeste dans 95% des cas après 65 ans. Le test proposé par les chercheurs, s'il s'avère efficace dans la durée, pourrait permettre des actions de prévention dès la fin de la trentaine.


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr