Les bons et mauvais élèves

Comment manger du thon en respectant les océans?

Greenpeace a fait un classement des marques de thon en boîte les plus respectueuses des océans. - ©A.G.Photographe/Flickr

Pour la troisième année consécutive, Greenpeace a dévoilé ce jeudi son classement des marques de thon les plus respectueuses des océans. D'après la synthèse faite par l'ONG, plusieurs marques ont changé de cap en bannissant les techniques de pêche les plus ravageuses.

Le thon est très prisé des Français mais reste, au grand dam des associations écologistes, le symbole de la surpêche mondiale. Alors, pour aider les consommateurs à mieux choisir leurs produits lorsqu'ils se trouvent dans les rayons des supermarchés, Greenpeace a dévoilé ce jeudi 23, pour la troisième année consécutive, son classement des marques de thon les plus respectueuses des océans.

Et à force de critiques, certaines entreprises semblent avoir changé leur mode de pensée. "La majorité des marques ont aujourd’hui opéré un changement concret dans leur approvisionnement en faisant désormais plus de place aux thons pêchés à la senne sans DCP (dispositif de concentration de poissons, NDLR) et en diversifiant les stocks de thons pour ne pas reposer uniquement sur les plus menacés".

En haut du classement

>Phare d’Eckmühl: la marque du groupe Chancerelle est la seule à avoir désormais un approvisionnement 100% thons pêchés à la canne.

>Système U: l’enseigne privilégie le thon pêché à la canne pour plus de 95% de son approvisionnement ainsi que le thon listao à 91% dont les stocks sont en meilleur état que ceux des thons albacore.

>Connétable: la majorité du thon pêché par la marque du groupe Chancerelle est issue de pêche à la senne sans DCP ou à la canne.

>Monoprix: l’enseigne vend 100% de thon pêché à la senne sans DCP.

Sur la bonne voie

>Carrefour: l’enseigne a progressé sur son approvisionnement en proposant aujourd’hui 35% de thons pêchés à la senne sans DCP. Elle a également augmenté la part de thons pêchés à la canne.

>Petit Navire: la marque a désormais une politique d’approvisionnement ayant pour objectif de doubler la proportion de thons pêchés sans DCP d’ici à 2020.

>Casino: l’enseigne, qui était avant-dernière du classement en 2015, a désormais adopté un objectif de s’approvisionner à 60% en thons pêchés sans DCP à l’horizon fin 2018.

>Auchan: l’enseigne a, elle aussi, augmenté la part de thons pêchés sans DCP dans son approvisionnement en passant de 5% à 37% des volumes.

>Intermarché: La marque a augmenté la part de thon pêché à la senne sans DCP en 2017 et sa politique d’approvisionnement prévoit un passage à 50% du thon pêché sans DCP pour le thon albacore d’ici à 2020.

En retard:

>Saupiquet: au total, 99% du thon qu’elle vend est pêché sur DCP.

>Leclerc: un peu plus de 95% du thon vendu par l’enseigne est pêché sur DCP.

>Lidl: l'enseigne est à la dernière place du classement, 100% du thon vendu est pêché sur DCP.

D'après la conclusion faite par Greenpeace, les entreprises françaises ont clairement opéré un virage vers plus de durabilité même si des efforts restent encore à fournir. En effet, selon l'ONG, les méthodes destructives de pêche sont encore trop employées: "Avec près de cinq millions de tonnes pêchées par an, les espèces de thons constituent l’une des plus importantes pêcheries au monde. C’est une industrie globalisée, très loin de l’image d’Epinal du petit pêcheur sur sa barque, contrôlée par quelques multinationales des produits de la mer".


Voir la version optimisée mobile de cet article