Bons plans

5 conseils pour des vacances moins chères même en réservant en juin

Même les destinations de rêve peuvent être accessibles, moyennant quelques astuces. - ©Ali Pourshariati/Flickr

Les beaux jours arrivent et vous n'avez toujours pas réservé vos vacances? Même si la situation est délicate, elle est loin d'être désespérée, surtout si vous suivez ces quelques conseils.

Quel que soit le budget prévu pour les vacances d'été, l’éventail de prestations possibles –et leur qualité– est large. Et si vous n’avez pas encore réservé vos vacances, voici quelques conseils pour pouvoir encore espérer vous offrir des vacances de qualité, même en réservant en juin.

> Partez en septembre (voire, encore mieux, en octobre)

Il n’y a pas de mystère: juillet, et surtout début août sont les périodes les plus chères pour partir en vacances. Et quand on vous dit de "réserver à l’avance", on parle bien évidemment de cette période où les prix s’envolent très vite. Passé ce moment "chaud", les tarifs baissent rapidement, même en ne vous y prenant pas trop à l’avance, comme en juin. Et la grande majorité des destinations les plus prisées pour leur climat sont encore très largement ensoleillées dans les derniers jours de l’été. Donc si vous pouvez prendre vos vacances à cette période de l’année, vous ne verrez aucune différence… sauf le prix!

> Sachez jouer des règles d’achats des billets d’avion

La règle la plus connue pour optimiser le prix de son trajet en avion, c’est bien sûr d’acheter en avance. Mais d’autres règles permettent de faire des différences, parfois conséquentes. Par exemple, les billets d’avion sont souvent moins chers le mardi (et souvent aussi le mercredi et le jeudi), et tôt le matin. Donc si vous regardez les prix le mardi aux aurores, vous aurez une différence, parfois notable, surtout si vous cherchez un vol sur une période en tension.

> Restez branché à l’actualité

Les aléas internationaux peuvent toucher y compris des destinations prisées, faisant mécaniquement baisser leur prix pour redevenir attractives. Par exemple, les réservations en Tunisie ont baissé de 60% l'année dernière, les prix à prestations égales ont donc suivi à peu près le même plongeon. Idem pour l’Egypte, voire la Grèce qui, sans avoir chuté, n’est plus aussi onéreuse qu’avant.

> Pensez à l’échange d’appartement ou de maison

Votre logement possède a priori une valeur "touristique" car idéalement situé dans une ville ou un site naturel remarquable? Bonne nouvelle pour vous, si vous acceptez l’idée de l’échanger avec une autre personne le temps des vacances, vous allez pouvoir réduire votre budget logement à zéro. Et cela même en plein cœur de l’été. Des sites comme AirbnbHomeLink ou Intervac, parmi beaucoup d'autres, proposent ce type de démarches, qui vous fera faire des économies considérables, si du moins… votre logement intéresse quelqu’un!

> Le gardiennage de maison: pourquoi pas vous? 

Si vous recherchez désespérément un logement pas cher pour les vacances, sachez que d’autres sont en quête, tout aussi désespérée, de… quelqu’un pour garder leur propre logement pendant qu’ils sont eux-mêmes en vacances. C’est le principe du "home-sitting": quelqu’un vous laisse gratuitement son logement (donc votre budget dans le domaine passe instantanément à zéro) contre une garde de l’habitation et quelques menus services (arroser les plantes, garder les animaux de compagnie, etc.). Plusieurs sites, parfois même des associations, vous proposent ce type de mise en relation. Sachez cependant que certaines règles, comme celle d’avoir un casier judiciaire vierge, sont des demandes systématiques pour être choisi.

 


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr