Jet Lag

5 conseils pour se remettre du décalage horaire

Un couple dans un avion en Business class. - ©AlanLight/Flickr

Un long voyage, ça peut être magique. A condition de ne pas tomber dans le piège du décalage horaire. Voici cinq conseils pour éviter de rendre son séjour pénible.

Certains ont peut-être déjà prévu, pour les prochaines vacances, de partir loin et de prendre l'avion. Comment, dans ce cas, atténuer les effets du décalage horaire?  FranceSoir vous donne cinq conseils pour ne rien laisser au hasard.

Prendre de la mélatonine

C'est une hormone qui permet de renforcer la qualité du sommeil. Elle est souvent utilisée pour aider au sevrage des hypnotiques et stopper les insomnies. Plusieurs experts en médecine conseillent de prendre de la mélatonine pour mieux gérer le décalage horaire. Ainsi, pour ceux qui voyagent vers l'Est, il est conseillé de prendre un comprimé entre 18h et 19h pendant 3 à 5 jours avant le départ et pendant 6 à 8 au retour. En revanche, méfiance: la mélatonine peut mal agir si elle est mélangée à d'autres médicaments.

> Se nourrir stratégiquement à bord

Comme l'explique Air France, il faut faire attention à ce que l'on mange pendant un long vol. La compagnie aérienne adapte de toute façon l'heure des repas à celle du pays de destination. Il est conseillé d'éviter les repas copieux. Si l'on se dirige vers l'Est, il faudrait privilégier les glucides (pâtes, riz…) qui favorisent le sommeil.  Et pour ceux qui vont  vers l'Ouest, les protéines (œuf, viande…) sont recommandées. Il est fortement déconseillé de boire de l'alcool, des sodas, du thé ou du café qui déshydratent l'organisme et empêchent de dormir. Enfin, l'eau devient encore plus vitale.

> S'adapter tout de suite à la nouvelle heure

Dès que le voyageur pose son pied dans l'avion, il devrait se comporter comme s'il était déjà arrivé dans le pays de destination. Ce qui signifie régler sa montre à l'heure de destination, mais aussi s'adapter à la nouvelle heure une fois arrivé. Il est conseillé de passer du temps à l'extérieur, d'éviter de dormir pendant la journée (attendre la première nuit), faire des exercices (marcher, nager…) pour évacuer le stress du voyage, et de manger aux heures habituelles.

> Absorber le soleil

Pour ceux qui voyagent d'Ouest en Est, il est fort probable d'arriver très fatigué. Une bonne nuit de sommeil la veille du départ aiderait forcement, mais il ne faut pas oublier d'absorber la lumière brillante comme une lampe ou le soleil. Selon l'expert du centre de Minnesota des problèmes de sommeil, Carlos Schenck, la lumière permet de rester debout et de baisser la tension physique. Pour ceux qui vont vers l'Ouest,  il est conseillé de se promener sous le soleil en fin d'après-midi à l'arrivée, et de se coucher à l'heure habituelle.   

> Voyager en classe affaires ou en première classe

Bon, c'est cher. Mais pour ceux qui ont les moyens, et surtout ceux qui peuvent profiter de surclassement (demandez-le systématiquement, ça marche quand l'avion n'est pas plein) ou de promotions, n'hésitez pas à vous offrir un voyage en mode luxe et confort. Contrairement à la classe économique qui manque d'espace pour détendre les jambes, les classes supérieures sont dotées de sièges qui peuvent se transformer en lit. Une position couchée permet une meilleure circulation de sang, et donc un sommeil plus sain et efficace. Enfin, la nourriture servie à l'avant de l'avion est meilleure et plus consistante que celle servie à l'arrière, ce qui justifie en partie la différence de tarifs.


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr