Histoire

Huit demeures d'hommes célèbres en France (Diaporama)

La maison de Claude Monet à Giverny dans l'Eure. - ©Fondation Claude Monet, Giverny/DR

Derrière chaque grand homme, il y a une petite histoire, une vie privée faite d’anecdotes et d’expériences qui se retrouvent dans les lieux où ils vécurent. Ces demeures, devenues des musées, conservées en l’état ou théâtre d’expositions, permettent de se plonger dans le quotidien des grands hommes.

Villes natales, lieux de travail ou de retraites; vastes domaines, châteaux ou petites maisons... De nombreuses demeurent en France ont abrité à un moment donné des personnages célèbres de l'Histoire et  proposent aujourd'hui de redécouvrir la vie de ces hommes et femmes à travers la magie des lieux.     > Aisne: Château-Thierry, berceau des Fables de La Fontaine Fils de bonne famille, Jean de La Fontaine a passé la majeure partie de sa vie dans cet hôtel particulier de Château-Thierry, de sa naissance en 1621 et jusqu’à ce qu’il vende la demeure familiale en 1676 pour connaître la gloire à Paris. Devenue un musée dès 1876, la maison natale de Jean de La Fontaine est autant un témoignage du style architectural du XVIIème siècle que de l’œuvre du poète. De nombreuses œuvres d’arts liées à ses fables et son époque sont à découvrir, ainsi que le cabinet de travail de l’écrivain.   > Vendée: Saint-Vincent-sur-Jard, le repos du Tigre En 1919, au lendemain de la Première guerre mondiale, Georges Clemenceau, pourtant auréolé de la gloire de la victoire, décide de se retirer de la vie politique à 78 ans. Le "Tigre" se réfugie à Saint-Vincent-sur-Jard, à une vingtaine de kilomètre au sud des Sables d’Olonne. Dans cette modeste bicoque perchée sur les dunes, l’ami fidèle de Monet s’emploiera à recréer un jardin impressionniste et à écrire. A l’intérieur de la maison, divers objets racontent la vie de Clémenceau dans un décor conservé comme à son époque. Et au cœur de ce magnifique paysage trône le buste du "Père la victoire".   Nord: Lille, ville natale du grand Charles Lorsqu’on parle de la maison du général de Gaulle, c’est Colombey-les-Deux-Eglises qui vient à l’esprit. Mais c’est à Lille, au 9 rue Princesse, que naquit l’homme du 18 juin, dans la maison de ses grands-parents maternels, les Maillot. C’est enfant que Charles de Gaulle a le plus fréquenté cette demeure en bordure du Vieux-Lille. La maison natale du général de Gaulle propose de découvrir les lieux de vie de la famille du grand Charles ainsi que des expositions temporaires sur de Gaulle, le militaire et l’homme politique.   > Eure: Giverny, la maison des "Nymphéas" C’est en 1883 que Claude Monet,  chef de file du mouvement impressionniste, tombe amoureux de la maison de Giverny, à la frontière des Yvelines et de l’Eure. Sur l’imposant terrain de la propriété, il crée d’immenses jardins qui lui serviront de modèle pour son œuvre majeure, Les Nymphéas. Environ 250 peintures réalisées en 31 ans. A l’intérieur, au milieu d’une soixantaine de reproductions de tableaux de Monet, le visiteur peut découvrir la vie quotidienne du peintre et de sa famille dans un environnement recréé comme à l’époque, ainsi que les ateliers de l’artiste.    > Corse-du-Sud: Ajaccio, la maison du Petit caporal Lieu de naissance de Napoléon Bonaparte mais aussi de six de ses sept frères et sœurs, la Maison Bonaparte, située dans la rue du même nom est un témoignage de la vie du premier empereur des Français mais aussi de sa famille et des bouleversements politiques de la Corse sous la Révolution française. Les différentes salles sont richement meublées selon les modes en vigueur sous la Révolution et l’Empire. De la chambre où l’empereur aurait vu le jour à celle ou il dormit après la campagne d’Egypte, cette demeure plonge le visiteur dans l’intimité de Napoléon Ier.   > Vosges:  Domrémy, où est née la Pucelle C'est vers 1412 que serait née Jeanne d'Arc, l'une des plus importantes figures nationales françaises,  surnommée la Pucelle de Lorraine car elle venait de Domrémy. Le petit village d'à peine 125 habitants aujourd'hui a depuis été rebaptisé  Domrémy-la-Pucelle. C'est dire si la présence de sa maison natale est importante pour la commune. Il s'agit d'une minuscule bâtisse au sein de laquelle il est possible de visiter entre autre la chambre où est née Jeanne d'Arc et celle où elle a vécu. Les envions tout autant dédiés à la libératrice d'Orléans sont également très importants puisque c'est entre cette maison et l'église qu'elle aurait entendu pour la première fois les fameuses voix lui ordonnant de bouter les Anglais hors de France.   > Cher: Sagonne, le château d'Hardouin-Mansart Quitte à visiter un château, autant que ce soit celui d'un des plus célèbres architectes de l'Histoire de France. Connu notamment pour sa participation à la construction du château de Versailles ou de la place Vendôme, Jules Hardouin-Mansart a, au cours du XVIIe siècle, laissé sa marque dans de nombreux domaines.  Y compris dans ce château médiéval de Sagonne où il effectuera d'importants travaux après s'y être installé en 1699. La bâtisse située près de Bourges et Nevers surplombe un village de quelque 200 habitants et porte également la marque d'un autre grand nom de l'architecture: André Le Nôtre.   > Bouches-du-Rhône: Salon-de-Provence, maison de Nostradamus Sous le soleil de Salon-de-Provence, il est possible de tomber au détour d'une ruelle sur la maison de Michel de Nostredame, plus connu sous le nom de Nostradamus, peut-être le plus célèbre devin au monde. Également apothicaire, écrivain et protégé de la reine Catherine de Médicis, c'est dans cette maison qu'il aurait écrit au XVIe siècle ses fameuse Prophéties, ouvrage dans lequel il aurait notamment prédit la mort d'Henri II. La demeure a été reconvertie en Musée où a notamment été recréée le quotidien de Nostradamus d'une manière assez vivante avec des mannequins. 

Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr