Réveillons

5 conseils pour bien passer les fêtes de fin d'année

Les fêtes de fin d'année ne sont pas de tout repos. - ©John Schults/Reuters

Les fêtes de fin d'année approchent, et elles sont parfois source de stress et de tensions entre les cadeaux à acheter, les retrouvailles familiales et les interminables repas. "FranceSoir" vous propose quelques conseils pour bien vous y préparer et rattraper les excès.

"Oh la la, j'ai eu les yeux plus gros que le ventre", entend-on si souvent après le gargantuesque réveillon de Noël, suivi une semaine plus tard par celui du Nouvel An. Pourtant, chaque année, vous jurez qu'on ne vous y reprendra pas. Avant les fêtes, vous ferez attention à vous et votre ligne pour éviter l'effet retard. Sans parler des retrouvailles familiales qui ne sont pas toujours de tout repos, et le casse-tête des cadeaux.

Mais voilà, les jours défilent et les fêtes de fin d'année approchent à toute vitesse. Voici quelques petites astuces pour vous éviter de commencer l'année avec (déjà) des choses à vous reprocher.

> Faites vos cadeaux intelligemment

Pas facile quand on travaille et que l'emploi du temps laisse peu de temps pour déambuler dans les rues pour trouver le bon cadeau pour Noël... Alors, avant de vous lancer et pour ne pas perdre de temps, regardez sur Internet les offres des boutiques, mais aussi les astuces qui pourraient vous permettre de personnaliser vos cadeaux. Voyez également à combien de personnes vous comptez offrir quelque chose. Pour les enfants, les jouets-stars de la saison sont déjà connus, mais rien de vous empêche de faire preuve d'originalité.

> Ne soyez pas perfectionniste

Ne vous stressez pas outre mesure, les fêtes de fin d'année ne se déroulent jamais comme prévu. Prenez le temps de faire un budget courses afin de ne pas le dépasser, et surtout de ne pas avoir à retourner acheter l'ingrédient manquant à votre panier au dernier moment. Egalement, n'hésitez pas à donner à chacun une tâche le jour-J, pour éviter de créer des tensions familiales. Concernant vos proches, essayez tant que faire se peut de les accepter comme ils sont (oui, oui, même votre belle-mère, elle vous le rendra).

> Prenez soin de votre organisme

Il est important de soulager un peu votre organisme avant les fêtes de fin d'année, souvent chargées en excès en tout genre. Dans le courant du mois de décembre, privilégiez donc les féculents, les produits frais ainsi que les fruits de saison, sans y ajouter trop de viande. Vous pouvez compléter votre alimentation par des tisanes dépuratives, commercialisées dans les herboristeries. Egalement, allez-y doucement avec l'alcool. Car n'oubliez pas, votre ventre est votre deuxième cerveau. Près de 200 millions de neurones se trouvent dans vos intestins et ils influent sur votre sentiment de bien-être.

> Lors du repas, faites des choix

Les fêtes de fin d'année sont souvent synonymes de grandes tablées, où il y en a pour tous les goûts. Et souvent, lorsque la nourriture se trouve devant nous, nous n'arrivons pas à nous limiter. Mais certains mélanges ne sont pas très heureux, votre estomac s'en souvient. Réfléchissez avant de mettre tout ce qui vous tombe sous la main dans votre assiette. Si vous êtes vraiment du genre à ne pas pouvoir dire non, mangez lentement une pomme avant de passer à table ou buvez un jus de citron chaud.

> Comment réparer les dégâts

Si vous êtes de ceux qui se réveilleront le lendemain de Noël ou du réveillon avec la gueule de bois ou malade, il vous faudra d'abord bien vous réhydrater. N'hésitez pas à boire des jus de fruit, l'action du fructose facilitant la transformation et l'élimination de l'alcool. Sur le plan gastrique, l'artichaut et le boldo (feuille d'arbustes chiliens) seront vos alliés contre les brûlures d'estomac. Ne vous contraignez pas drastiquement pour perdre rapidement les kilos pris mais reprenez progressivement une alimentation équilibrée et, petit astuce, mangez dans des petites assiettes, car la vue joue également un rôle dans la satiété. Mieux vaut donc une petite assiette bien pleine qu'une grande assiette à moitié vide...

 

 

 


Voir la version optimisée mobile de cet article