Comme un pro

5 conseils pour des photos réussies avec un smartphone

L'option panoramique sur des nombreux téléphones est particulièrement adaptée pour les paysages, comme ici, à Hong Kong. - ©Studio Incendio/ Flickr

Bien que la qualité d'un appareil photo de smartphone ne soit pas comparable à celle d'un reflex, elle est souvent suffisante si l'on sait l'utiliser. Avec quelques astuces données par "FranceSoir" et du bon sens, le résultat obtenu peut être formidable.

Capturer des paysages de rêve, prendre un portrait réussi, ce n'est plus réservé qu'aux photographes armés de leur meilleur reflex. Aujourd'hui, les Français sont de plus en plus nombreux à découvrir les joies de la photographie par le smartphone car 60% d'entre eux en possèdent un. La rédaction de FranceSoir vous livre 5 conseils pour s'améliorer et tirer le meilleur parti de ce petit appareil, même si ce dernier n'est pas un bijou de technologie.

> Photographier sous tous les angles mais connaître les règles de composition de base

Un smartphone, c'est petit et léger. Alors autant en profiter et prendre des photos sous tous les angles: plongée, contre-plongée, ou encore placer son téléphone au ras du sol, tout est possible! Parfois, un paysage ou un bâtiment impressionnant peut devenir bien plat une fois capturé dans un smartphone… C'est pourquoi toutes les extravagances sont permises, afin d'avoir "la" photo originale et réussie.

Mais la composition est la clé. Une photo réussie, que ce soit avec un reflex ou un iPhone, respecte quelques règles basiques. La règle des tiers et des lignes de force est sûrement la plus connue des photographes, parce que c'est aussi l'une des plus simples. Pour l'appliquer, il suffit d'imaginer un quadrillage dans son viseur en tirant des lignes sur les tiers verticaux et horizontaux pour créer neuf zones. Le plus important est que le sujet de la photo ne doit pas être au milieu de la photo mais doit plutôt être positionné sur l'un des points forts de l'image. Cela paraît compliqué? Pas de panique, beaucoup de smartphones proposent leur propre grille.

Comme en peinture, la photographie utilise beaucoup les lignes directrices et la perspective pour diriger l'œil humain. L'usage de diagonales, beaucoup utilisées dans les photos symétriques, va donner du mouvement à l'image.

> Jouer avec les réglages: mise au point, ISO, panorama, HDR…

Si la plupart des smartphones n'offrent pas une possibilité de réglages infinis et sont plutôt basiques, il est possible de faire une réelle différence.

Tout d'abord, la mise au point. L'appareil fait généralement sa mise au point de manière automatique, mais elle est parfois imprécise. Avant de déclencher, il est conseillé voire inévitable de refaire la mise au point précisément sur la zone désirée en touchant l'écran de son smartphone. Pour ce qui est de la lumière, essentielle à toute bonne photo, les smartphones proposent généralement de changer l'ISO, la sensibilité du capteur. Pour prendre des clichés nets, l'ISO doit être diminué dès qu'il y a beaucoup de lumière et augmenter lorsqu'il fait sombre.

Le mode HDR qui signifie High Dynamic Range (portée ultra dynamique) est idéal dans les cas de contrastes violents ou très sombres, par exemple lors d'une photo en contrejour. Grâce à cette option (à activer facilement sur iPhone et la plupart des Android), la photo se rapproche plus de ce qui est visible à l'œil nu. Le HDR réunit les trois images de la photo: ce qui est sous-éclairé, ce qui correspond à l'original et ce qui est sur-éclairé.

Si le smartphone dispose d'un mode panorama, utilisez-le et profitez-en. Cette fonctionnalité est parfaite pour des photos de paysage à couper le souffle ou pour réaliser des images surréalistes où une personne est présente plusieurs fois sur l'image.

> A bannir: le flash et le zoom

Oui, ce sont deux fonctionnalités très importantes. Mais les smartphones ne sont pas encore au point là-dessus… Le zoom d'un téléphone est numérique et non optique, ce qui est la garantie d'une belle purée de pixels. Si le zoom s'impose, utilisez vos pieds et rapprochez-vous!

Le flash des smartphones est, lui aussi, délicat. S'il peut être utile pour compenser un manque de luminosité, son utilisation dans des environnements sombres peut créer un résultat pire qu'avec une lumière naturelle insuffisante. Sur une personne, il a tendance à faire des yeux rouges, blancs, ou à créer des défauts là où il n'y en avait même pas… Si le flash est vraiment nécessaire, il faut rapprocher l'objectif du sujet à photographier afin de minimiser les dégâts.

> Tricher avec les applications

Voilà l'astuce. Car oui, un menu de smartphone est limité, quel qu'il soit. Une bonne raison d'investir (gratuitement) dans des applications permettant de sublimer les photos a posteriori. Redresser, recadrer, augmenter ou baisser la luminosité, faire briller, augmenter la netteté de l'image et enfin les célèbres filtres…: les possibilités sont infinies.

Snapseed, par exemple, est une application de retouche gratuite permettant un vrai travail de retouche de l'image de manière intuitive et précise. Il ne s'agit pas ici de noyer et de surcharger ses photos sous des effets et des filtres qui les affadissent, mais d'ajouter un judicieux effet pour récupérer une lumière un peu faible, ou encore corriger une saturation trop forte.

D'autres applications intéressantes à citer: Aviary, VSCOcam… De son côté Instagram a amélioré ses options de retouche récemment et permet d'obtenir de belles photos sans que le filtre ne se remarque trop. Le réseau social appartenant à Facebook a aussi développé deux nouvelles applications innovantes à mi-chemin entre la photographie et la vidéo: Hyperlapse, pour créer des timelapse (succession de photos créant une vidéo) à couper le souffle, et Boomerang, pour créer des GIF amusants (mini-vidéos en boucle).

> Toucher une communauté

En un mot, partagez. Quelques secondes suffisent pour mettre en ligne une photo prise avec un téléphone. Avec un hashtag (mot-dièse) pertinent, il est possible de toucher une grande communauté instantanément. Aujourd'hui, le nombre de réseaux sociaux dédiés à la photographie augmente et il n'ya que l'embarras du choix: Instagram, Flickr, Tumblr, EyeEm, Pinterest… chaque réseau social a ses particularités.

Et surtout, il faut être curieux, regarder ce que font les autres internautes, leur parler, leur demander quelles sont les applications qu'ils utilisent… C'est la meilleure manière de progresser rapidement, en s'inspirant et en pratiquant.

 


Voir la version optimisée mobile de cet article