Epidémies hivernales

5 conseils pour éviter la gastro

Se laver régulièrement les mains, arme numéro-1 contre la gastro. - ©Inpes

Timidement, et plus tardivement que l'an dernier, la gastro-entérite revient en France en ce début 2016. Voici cinq conseils pour tenter de l'éviter.

En ce début 2016, les deux virus vedettes de l'hiver, la grippe et la gastro, sont beaucoup moins virulents que l'an dernier et beaucoup plus tardifs. Mais la gastro-entérite vient de pointer le bout de son nez, selon l'Institut de veille sanitaire (InVS) et le réseau de surveillance Sentinelles.

La gastro-entérite est une infection du système digestif causée surtout par un virus qui survit au minimum huit heures sur les surfaces inertes et parfois jusqu’à sept jours. La maladie dure en moyenne de 2 à 5 jours, mais on peut rester contagieux jusqu’à 3 jours après la guérison.

Voici cinq conseils pour tenter de l'éviter.

> Lavez-vous les mains régulièrement.

C'est LE conseil principal, qui avait fait l'objet d'une campagne campagne nationale d'information il y a un an, en novembre 2014, de l'Inpes (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé). "Même des mains propres en apparence sont porteuses de nombreux germes. Ces derniers s’y déposent chaque fois qu’elles se trouvent en contact avec un objet souillé ou une personne malade", rappellait l'Inpes. "Il est vivement conseillé de se laver les mains le plus régulièrement possible notamment à des moments considérés comme essentiels: après être allé aux toilettes, avant de cuisiner ou de manger, avant de s’occuper d’un enfant ou encore en rentrant chez soi après avoir utilisé les transports en commun". L’usage du savon (plutôt liquide que solide) est à privilégier, surtout lorsque les mains sont sales ou souillées. On peut utiliser des solutions hydro-alcooliques, efficaces pour éliminer de nombreux microbes transmissibles, mais pas contre tous les germes: "cela ne doit donc rester qu'une solution de secours en cas d’absence de point d’eau et de savon", ajoute l'Inpes. Elles sont à utiliser sur des mains visiblement non souillées car elles désinfectent mais n’enlèvent pas les saletés.

> Évitez les lieux très fréquentés et les contacts directs et indirects avec des personnes infectées ou potentiellement infectées.

Toussez ou éternuez dans le pli du coude plutôt que dans la main. Ou couvrez-vous bien  la bouche et le nez avec un papier-mouchoir et jetez-le ensuite, puis lavez-vous bien les mains. Ou portez un masque chirurgical. Fuyez les gens qui postillonnent. Cessez, au moins pour un temps, de serrer la main de vos collègues de bureau ou de leur faire la bise. Évitez de vous toucher le nez, les yeux et la bouche, ce sont des portes d’entrée pour les virus et les bactéries. Tous ces conseils sont également valables pour se prémunir contre la grippe.

> Lavez avec soin les fruits et les légumes.

Même hygiène que pour les mains avec les aliments que vous allez consommer crus. Prenez également l’habitude de nettoyer régulièrement votre environnement (table, évier, lavabo, toilettes) et les appareils sanitaires que vous utilisez. A l'extérieur, mangez et buvez dans des assiettes et verres dont vous êtes sûrs qu'ils sont propres.

> Evitez de manger des aliments périmés.

Là encore il s'agit des aliments qu'on ne fait pas cuire. Habituellement on peut dépasser de plusieurs jours les dates limites de consommation (DLC) sans danger. Mais en hiver où circulent les virus et où les défenses immunitaires naturelles du corps sont plus faibles, il vaut mieux éviter les aliments qui ne sont plus d'une première fraîcheur.

> Si vous l'attrapez quand même…

Vomissements, diarrhée aiguë, fatigue, perte d’appétit, maux de tête, fièvre, frissons, douleurs d’estomac, crampes abdominales, nausées: si vous avez ces symptômes, il y a de fortes chances que ce soit la gastro. En plus des désagréments qu’elle occasionne, elle peut entraîner un risque de déshydratation, qui peut avoir des conséquences graves chez les plus fragiles, notamment les nourrissons, jeunes enfants et personnes âgées. Diarrhées et vomissements entraînent une perte d'eau, de sel, de sucre et de potassium qu'il faut compenser."Plus vite on réagit, mieux on arrive à contrôler la situation!", souligne l'Inpes. Ne vous forcez surtout pas à manger mais buvez souvent et par petites quantités: des bouillons de légumes ou de volaille salés, des boissons sucrées ou à base de sachets de réhydratation. Evitez de boire de l'eau seule, du lait, du thé ou de l'alcool, car ils accélèrent le transit et aggravent la diarrhée. Et veillez à ne pas contaminer les autres, collègues de bureau ou famille…

 

 

 


Voir la version optimisée mobile de cet article