La rousseur de vivre

Le 12 janvier, c'est la Journée mondiale des roux (diaporama)

Les roux et rousses ne représentent que 2% de la population mondiale. - ©Robyn Beck/AFP

Née il y a quelques années sur Facebook et popularisée par Internet, la Journée mondiale des roux a lieu chaque année le 12 janvier. L'occasion de dénoncer un ostracisme dont ont souvent été victimes, à travers les siècles, les hommes et les femmes aux cheveux de feu.

Si vous croisez un roux ou une rousse, faites-lui une bise –s'il ou elle est d'accord, bien sûr. Ce vendredi 12 janvier, comme tous les ans, c'est la Journée mondiale des roux.

L'événement a été créé en 2009 sur Facebook par un artiste de stand-up canadien et activiste internaute, Derek Forgie, en réaction à un épisode de la série télévisée South Park faisant référence à un "Kick a Ginger Day", c'est-à-dire "Journée pour tabasser un roux". En réaction, Derek Forgie a créé le 12 janvier ce "Kiss a Ginger Day", ou "Journée pour embrasser un roux". Depuis, l'événement a été relayé sur les réseaux sociaux et est entré dans la liste, plus ou moins farfelue et non-officielle, des "Journées mondiales".

Les rouquins, souvent moqués à l'école et montrés du doigt au fil des siècles (ils représentent moins de 2% de la population mondiale, selon une étude de 2010 à lire ici), organisent ça et là, dans le monde, des rassemblements et journées festives. Ainsi par exemple, chaque année depuis 2005, a lieu début septembre à Bréda, petite ville du sud des Pays-Bas, un festival rassemblant des milliers de roux et rousses venus du monde entier.

A lire aussi - Pourquoi les roux ne bronzent-ils pas?

Cheveux roux, peau pâle, taches de rousseur, yeux clairs: les caractéristiques génétiques des roux ne sont connues avec précision que depuis la fin du XXe siècle. Ainsi la couleur des cheveux, qui dépend de différents types de mélanine (pigment biologique), se caractérise chez les roux par de fortes concentrations du pigment roux phéomélanine et des concentrations assez faibles du pigment sombre eumélanine.

Depuis quelques années la rousseur gagne du terrain au cinéma, dans la mode, dans la publicité –comme le montre ci-dessous cette publicité des années 80 pour une bière rousse, avec un slogan devenu célèbre: "Je suis rousse, et alors?"

Et bien sûr, sur Internet, la défense du cheveu rouge a pris de l'ampleur, et l'on ne compte plus les articles, les blogs, les sites et les diaporamas où l'on célèbre les roux et rousses célèbres: Julianne Moore (voir le gif ci-dessous tiré du film de Paul Thomas Anderson Boogie Night en 1997), Emma Stone, Jessica Chastain, Nicole Kidman, Lindsey Lohan, Marcia Cross (de la série télé Desperate Housewives), Gillian Anderson (X-Files), Christina Hendricks (Mad Men), Sonia Rykiel, Mylène Farmer, Axelle Red, Fauve Hautot, Audrey Fleurot, Daniel Cohn-Bendit, Boris Becker, le prince Harry, Ed Sheeran, Michael Fassbender, etc.

Sans oublier la dernière Miss France, Maëva Coucke, 23 ans, Miss Nord-Pas-de-Calais, qui avait lancé aux téléspectateurs le 16 décembre au moment du vote final, interrogée par Jean-Pierre Foucault: "Après une blonde, une brune, une miss à la crinière de lionne, pourquoi pas une rousse?". Las, elle a avoué peu après, dans une interview à TV-Magazine, qu'elle était une fausse rousse: "Je suis blond foncé au naturel. Un jour, j'ai fait un défilé et on m'avait coloré les cheveux en roux et tout le monde me disait que ça m'allait mieux. J'ai pris goût au roux…". Certains internautes malicieusement complotistes n'ont pas manqué de faire remarquer que cette élection de Miss France se déroulait cette année à ChâteauROUX…

A lire aussi - Miss France: Miss Nord-Pas-de-Calais, Maëva Coucke, remporte le concours

(Voir ci-dessous un diaporama de rousses et de roux):


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr