Quand tu descendras du ciel

Partout dans le monde, on attend le Père Noël (DIAPORAMA)

L'acteur anglais David Warren a beau faire depuis 10 ans le Père Noël au grand magasin Selfridges à Londres, cela n'en rassure pas pour autant Olivia Ruch, 7 mois. - ©Suzanne Plunkett/Reuters

Cela a commencé début décembre: partout dans le monde, illuminations et décors de fête ont été installés pour célébrer Noël. Et le Père Noël est attendu avec espoir par petits et grands.

A Paris et à New York, au Brésil et en Asie, en Afrique et en Australie, un peu partout dans le monde on attend et on prépare Noël. Les décorations et préparatifs ont commencé dès le début du mois de décembre.

Les hommes politiques y sont allés de leur célébration officielle et anticipée, ces derniers jours. Mercredi 17, François Hollande a oublié la crise économique, la politique, les affaires et les mauvais sondages en recevant des enfants de toute la France pour l'arbre de Noël de l'Elysée.

Heureux papa de jumeaux depuis peu, Albert II de Monaco était également tout sourire, entouré d'enfants, à l'arbre de Noël de la Principauté le même jour. Une semaine plus tôt, au Noël de la Maison Blanche, Barack et Michelle Obama avaient payé de leur personne.

Mais un peu partout dans le monde, comme on le voit sur le diaporama ci-dessous, le Père Noël a pris des visages différents. Il était présent à Jérusalem, sur la place de la Crèche près de la basilique de la Nativité. A Hambourg il n'avait pas besoin de traîneau ni de rennes, à Berlin il est allé se percher en haut d'un gratte-ciel, à Madrid il a fait la course, à Venise il a ramé en gondole, à Paris il a fait de la moto et du patinage artistique, à Antibes il a plongé avec les manchots, et à Londres il a fait pleurer les plus jeunes enfants. Et dans l'hémisphère sud, où c'est l'été, il se la coule douce et prend des selfies sur la plage avec des blondes en bikini…

A Singapour, c'est sous des flocons de neige artificielle qu'on attend Noël. A Hong Kong, les étudiants pro-démocratie ont quitté leurs campements et les illuminations ressemblent à celles des autres années. Au Vatican, devant la basilique Saint-Pierre, c'est avec un arbre de Noël géant qu'on s'apprête à célébrer la naissance du Christ.

Et parmi ceux qui se la pètent un peu, la famille Salaj: c'est dans son village de Grabovnica près de Cazma (centre de la Croatie), qu'elle a installé sur sa propriété 1,5 million d'ampoules pour Noël, une attraction qui attire des milliers de visiteurs. On ignore si c'est le Père Noël qui paye la facture d'électricité.

(Voir ci-dessous la vidéo du Noël de l'Elysée le 17 décembre):

 


Voir la version optimisée mobile de cet article