C'est tellement mieux comme ça

Pourquoi ferme-t-on les yeux quand on s'embrasse?

Les personnes qui ouvrent les yeux en s'embrassant profitent moins de leur baiser. - ©Capture d'écran YouTube

Au moment d'embrasser quelqu'un, nous fermons les yeux. Mais pourquoi? Car se concentrer sur une tâche visuelle réduit notre sensibilité aux stimuli des autres sens, selon des scientifiques britanniques.

C'est un réflexe que nous partageons tous. Au moment fatidique du baiser avec l'être aimé (ou pas), nous fermons les yeux. Mais pourquoi donc? Tout simplement parce que nous sommes mono tâche, révèlent des scientifiques londoniens dans une étude parue en 2016 dans le Journal of Experimental Psychology: Human Perception and Performance et repérée par le Daily Mail.

Pour en arriver à cette conclusion, les scientifiques de l'Université de Londres n'ont pas demandé à des cobayes de s'embrasser. Ils ont soumis des participants à des tests visuels -ils devaient résoudre des puzzles littéraires et des mots croisés- pendant qu'on leur envoyait de temps en temps quelques légères vibrations dans les mains. Résultat: plus les exercices devenaient complexes, moins le sujet ressentait les vibrations. L'acuité visuelle l'emporte donc sur le toucher. Ce qui veut dire que si les gens gardaient les yeux ouverts en embrassant leur partenaire, ils leur deviendrait plus difficile de se concentrer sur les sensations procurées par le baiser. Ce qui serait, il faut bien le dire, fort dommage.

"Une forte concentration sur une tâche visuelle réduit notre sensibilité aux stimuli des autres sens", explique Polly Dalton, chercheuse en psychologie cognitive à l’université de Londres coauteur de l'étude, au Sunday Times. "Il est important que les designers soient au courant de ces effets, car les alertes tactiles et audio sont souvent utilisées dans des situations qui demandent une grande concentration visuelle, comme la conduite par exemple", poursuit elle.

"Ces résultats pourraient donc expliquer pourquoi nous fermons nos yeux quand nous voulons nous concentrer sur un autre sens. Mettre de côté la vision laisse plus de ressources mentales pour se concentrer sur d'autres aspect de notre expérience", conclut-elle. 


Voir la version optimisée mobile de cet article