Larmes

Pourquoi pleure-t-on?

Selon une étude allemande, les femmes pleurent 5,3 fois par mois et les hommes 1,4 fois. - ©Apenny/Flickr

Un film d'une tristesse insoutenable, une dispute avec son meilleur ami, une contrariété ou une mauvaise nouvelle... et voilà que les larmes se mettent à couler. Mais comment expliquer ce phénomène?

"Mieux vaut pleurer de rien que de rire de tout". Cette citation, que l'on doit à Serge Gainsbourg dans sa chanson Ces petits riens, force le respect de ceux qui versent des larmes. Si pour beaucoup, pleurer est un signe de faiblesse, pour d'autres -et notamment les scientifiques- c'est avant tout un phénomène physique, et une arme redoutable pour se libérer de nos émotions.

> Mais d'où viennent les larmes?

"Les larmes sont nécessaires pour que l’œil reste humide et elles contiennent des protéines et d’autres substances qui maintiennent l’œil sain et permettent de combattre les infections", rappelle Michael Trimble, l'auteur de Why Humans Like to Cry (Pourquoi les humains aiment pleurer), cité par le Huffington Post. Si beaucoup d'animaux -comme les crocodiles- versent des larmes, "pleurer pour des raisons émotionnelles et pleurer en réaction à des expériences esthétiques sont propres à l’humain", affirme Michael Trimble

Comme l'explique Laurentt Bylsma, docteur en philosophie et ancien doctorant de l'université de Pittsburgh, qui s'est longuement intéressé aux larmes et à l'action de pleurer, il y a trois types de larmes:

- les larmes basales: installées dans l'œil en permanence. Leur rôle? La lubrification (éviter le frottement), la nutrition et la protection des yeux.

- les larmes réflexes: elles se forment pour protéger les yeux des agents irritants comme le vent, la fumée ou les oignons. A noter que les larmes basales et les larmes réflexes n'ont pas le même composant chimique.

- les larmes émotionnelles: les plus répandues, celles qui apparaissent après avoir perdu un proche, ou lorsque Mufasa meurt dans le Roi Lion.

> Pour quelles raisons les larmes émotionnelles viennent-elle nous embêter (ou plutôt, nous calmer) ?

Pour Stephen Sideroff, membre du département de psychologie de l'Université de Californie, cité par le site webmd.com, "pleurer est une émotion naturelle qui répond à certains sentiments, souvent la tristesse et la douleur". Toujours selon l'expert, qui est également directeur de la clinique du centre de traitement de Santa Monica, il y a d'autres raisons pour lesquelles l'homme pleure. "Les gens pleurent aussi en réponse à la beauté. J'utiliserais pour ce cas le mot +fondre+. Ils se libèrent de leurs défenses, et plongent dans un endroit profond à l'intérieur d'eux-mêmes".  Pleurer, c'est également un moyen de "créer de l'énergie avec nos sentiments. C'est un soulagement", explique Sideroff.

Jodi DeLuca, une neuropsychologue à l'hôpital général de Tampa en Floride, indique que "lorsque vous pleurez, c'est un signal que vous avez besoin de demander quelques chose". Comme une peluche pour un petit enfant, une déclaration d'amour pour un adolescent, ou un divorce pour une quadragénaire. "Pleurer semble entraîner la compassion et la culpabilité, et cela peut être en soi un mécanisme évolué destiné à sauver les relations de la détresse", déclare ainsi Jesse Bering, de l’Institut de la cognition et de la culture de l’université de Belfast à la radio NPR. "Il est difficile de punir quelqu'un qui pleure ou de se disputer avec lui… C’est comme un déclic qui incite à reculer".

> Les femmes pleurent-elles plus que les hommes?

C'est l'un des stéréotypes les plus anciens. Mais il tient la route. Les femmes pleurent plus que les hommes. Une étude menée par le professeur Ad Vingerhoets, un psychologiste de l'Université de Tilburg aux Pays-Bas, citée par le DailyMail, a démontré que les femmes pleurent entre 30 et 64 fois par an, et les hommes entre 6 et 17. Autre révélation: les femmes pleurent plus longtemps que les hommes. L'expert a posé à plus de 5.000 personnes à travers 37 pays des questions sur leurs réponses émotionnelles. Parmi les hommes, 66% pleurent moins de 5 minutes, et 24% entre 6 et 15 minutes. Chez les femmes, 43% pleurent moins de 5 minutes, contre 38% entre 6 et 15 minutes. Et pour les plus sensibles, 11% des femmes versent des larmes entre 16 et 30 minutes, contre 5% chez les hommes.

Selon le Pr Vingerhoets, cette différence entre les sexes "pourrait s'expliquer par le fait que les femmes regardent plus de films tristes ou lisent des romans sentimentaux". Pour le Wall Street Journal, les femmes sont biologiquement conçues pour verser plus de larmes que les hommes. Pourquoi? Car le conduit lacrymal masculin est plus large que le féminin, signifiant que si une femme et un homme versent une larme en même temps, la larme arrivera plus vite sur la joue de la femme... "Pour les hommes et leurs conduits, cela serait comme avoir un tuyau large à écouler dans une pluie torrentielle", déclare Louann Brizendine, un neuropsychiatre de l’université de Californie, à San Francisco.


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr