Paris, capitale du monde

"Charlie Hebdo": en images, les manifestations à Paris, en France et dans le monde (DIAPORAMA)

Les manifestations ont rassemblé 3,7 millions de personnes en France dimanche - ©Michel Euler/AP/Sipa

De nombreuses manifestations, à Paris mais aussi en province et à l'étranger, ont marqué la journée de dimanche, en hommage aux 17 victimes du terrorisme de ces derniers jours en France. Une marée humaine est descendue dans les rues du pays pour réaffirmer les valeurs de la démocratie.

*/

Ce dimanche 11 janvier 2015 restera unique dans l'histoire contemporaine de la France. Une marée humaine (3,7 millions de personnes, selon un comptable du ministère de l'Intérieur) a défilé, à Paris et un peu partout en France, en hommage aux 17 personnes tuées dans trois attentats de terroristes djihadistes depuis mercredi.

Une cinquantaine de chefs d'Etat et de gouvernement s'étaient joints à François Hollande, aux membres du gouvernement et aux principaux hommes et femmes politiques français pour la grande marche républicaine qui a eu lieu à Paris, partant de la place de la République, et qui a rassemblé sans doute plus d'un million et demi de personnes. Le chef de l'Etat avait reçu ces dirigeants étrangers quelques heurs plus tôt à l'Elysée.

Des manifestations et marches ont également eu lieu dans de nombreuses villes de province (on estimait leur nombre à 2,5 millions de personnes), comme cela avait déjà été le cas la veille, et dans plusieurs capitales et grandes villes de pays étrangers.

Les manifestants voulaient rendre hommage aux 12 personnes tuées par les frères Kouachi dans l'attaque de l'hebdomadaire Charlie Hebdo mercredi 7, à la policière municipale et aux quatre otages tués par Amedy Coulibaly lors de la fusillade de Montrouge jeudi 8 et la prise d'otages d'un magasin casher porte de Vincennes à Paris vendredi 9.

Les manifestants –hommes, femmes, enfants, de toutes générations, opinions politiques et confessions– ont brandi des crayons et des stylos, des fleurs, des bougies et des pancartes, sur lesquelles on pouvait lire notamment "Je suis Charlie", "Je suis policier", "Je suis juif", "Je pense donc je Charlie", "Je suis contre le racisme", "Je suis contre le fascisme", "L'islam c'est la paix, ce n'est pas la barbarie", "Charlie Akhbar", "Choisis la vie", "Nous sommes la France", "Nous sommes unis", "Je suis Ahmed", "Tuer n'est pas une religion", "Ma France debout", "Nos plumes pèsent plus lourd que vos plombs", "Dieu est humour", "Liberté j'écris ton nom: Charlie", "Liberté, Egalité, Fraternité", "Et après?", etc.

 


Voir la version optimisée mobile de cet article