Coup pour coup

Mélenchon se moque des "kékés du Nord", Bertrand lui répond (vidéos)

Mélenchon a traité les gens du Nord de "kékés", Bertrand lui a répondu sèchement par média interposé. - © ERIC PIERMONT / AFP/Archives

Jean-Luc Mélenchon a traité les gens du Nord de "kékés", vendredi, dénonçant le snobisme présumé auquel étaient confrontés les nouveaux arrivants dans la région. Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France, n'a pas apprécié et l'a taclé en retour.

Selon Jean-Luc Mélenchon, il est plus facile de s'intégrer quand on est nouveau à Marseille, que lorsqu'on débarque dans le Nord.

Pour reprendre son expression, sur le snobisme présumé des habitants de cette partie de la France, "les gens du Nord (…) font un peu les kékés", en opposition aux Marseillais qu'il estime visiblement plus acceuillants.

Cette réflexion, faite dans une interview à Quotidien et révélée vendredi 7 sur TMC, n'a pas plu du tout à Xavier Bertrand, président de la région des Hauts-de-France, qui s'est senti insulté et est monté au créneau.

"Jean-Luc Mélenchon… Je ne laisse pas attaquer ma région et les gens de ma région. Surtout quand c'est du grand n'importe quoi! Il était content de venir faire la danse du ventre (…) pour se faire élire dans le Pas-de-Calais… Il n'a pas été élu, il n'a pas à nous traiter, à nous insulter", a déclaré Xavier Bertrand sur LCI.

Lire aussi: Mélenchon à la gauche du PS: "mes amis, vous nous manquez"

L'élu du Nord faisait là référence à la défaite de Jean-Luc Mélenchon en 2012 aux élections législatives, à Hénin-Beaumont, face à Marine Le Pen.

"Vous avez vu un peu le révolutionnaire d'opérette?", l'a-t-il ensuite taclé.

"L'après-midi, il dit qu'Emmanuel Macron est un xénophobe et le soir il fait ami-ami… Je dis à ceux qui se sentent abandonnés et qui se disent qu'avec Mélenchon ils seront défendus… ils ont compris en voyant les images. Il va nous faire la révolution? Ils sont servis pour être défendus".

Et aussi:

Xavier Bertrand attaque durement la politique de Macron qui "ne rime à rien"

A Marseille, la gauche du PS fait un pas de plus vers Mélenchon

Mélenchon veut "mettre une raclée démocratique" à Macron aux élections européennes


Voir la version optimisée mobile de cet article