Retournement

Quand de Rugy critiquait sèchement Macron: "Il ne parle pas d'écologie" (vidéo)

Fançois de Rugy s'affichait en opposant de Macron avant son ralliement. - © Eric FEFERBERG / AFP/Archives

François de Rugy a été nommé ce mardi ministre de la Transition écologique et solidaire. Réélu député puis président de l'Assemblée nationale avec le soutien de LREM, il avait pourtant des mots durs à l’encontre d'Emmanuel Macron sur la question écologique en 2017.

Il a accepté d'être le porteur du programme écologique –avec le titre de ministre d'Etat– d'Emmanuel Macron. François de Rugy, président de l'Assemblée nationale, a été nommé ce mardi 4 ministre de la Transition écologique et solidaire en remplacement de Nicolas Hulot. Or, il y a encore un an et demi, le député de Loire-Atlantique ancien membre des Verts et candidat à la primaire citoyenne de la gauche en 2017 avait des mots relativement durs à l'encontre de celui qui n'était que candidat à l'Elysée.

Le média en ligne Brut a ainsi publié sur son compte Twitter une vidéo du nouveau ministre exhumant des images de janvier 2017. Sur le plateau de France 24, François de Rugy répondait à des questions sur Emmanuel Macron, alors en pleine ascension vers le pouvoir. Et le discours est sans ambigüité: "Je dis quand même qu'il y a deux problèmes lourds avec Emmanuel Macron. Le premier problème pour moi écologiste, c'est qu'il ne parle pas d'écologie. Je ne sais pas quel est son programme écologique. Quand il était ministre de l'Economie (de 2014 à 2016, NDLR) non seulement il n'allait pas de le sens de l'écologie mais il était plutôt sur l'ancien monde".

Voir aussi: François de Rugy, un écolo réformiste pour prendre la difficile succession de Hulot

Le "deuxième problème" évoqué par le nouveau ministre sonne de manière encore plus embarrassante: "Et puis, par ailleurs, il y a quand même un autre problème, Emmanuel Macron président: quel est le gouvernement?", achevant sa diatribe d'un"ce ne sont pas les ralliements, sans vouloir être désagréable à l'égard de telle ou telle personne qui vont construire l'ossature d'un gouvernement". Il en fait dorénavant partie au troisième rang protocolaire.

Lire aussi:

François de Rugy succède à Nicolas Hulot à l'Ecologie

Après Hulot, des dossiers brûlants attendent de Rugy


Voir la version optimisée mobile de cet article