Derniers combats

Bataille de Mossoul: comment l'armée irakienne a réduit la dernière poche des djihadistes

L'Etat islamique s'est défendu pied à pied dans la vieille ville de Mossoul. - ©DR

L'Etat islamique aura tout fait pour retarder sa défaite annoncée à Mossoul, les affrontements ont été particulièrement rudes pour l'armée irakienne dans la vieille ville. Matteo Puxton, agrégé d'Histoire, spécialiste des questions de défense et observateur de référence de la stratégie de l'Etat islamique, décrypte et analyse en partenariat avec "FranceSoir" les combats qui se sont déroulés dans la ville du 13 au 30 juin.

La seconde quinzaine de juin voit débuter l'assaut irakien sur la vieille ville tenue par l'Etat islamique (EI). Ce dernier se défend pied à pied, lançant comme de coutume des contre-attaques pour détourner les forces irakiennes de leur objectif, et utilise le terrain dense pour retarder au maximum la victoire adverse, tout en employant de nouvelles tactiques (motos kamikazes, femmes kamikazes, etc).

bataille-mossoul-fin-juin-illustration-1-francesoir.jpg

Ce contenu n'est pas compatible AMP. Cliquez-ici pour accéder au site mobile

Carte de Mossoul-ouest avec les quartiers où l'EI combat encore ou contre-attaque sur la période.

Le 13 juin, les forces irakiennes annoncent encore avoir nettoyé le quartier de Zinjali. De même que Bab el-Sinjar. Les combats se concentrent désormais à Shifa et dans la vieille ville. Les miliciens chiites vident les villages à l'ouest de Mossoul: officiellement il s'agit de protéger les habitants contre les pièges explosifs et d'empêcher les combattants de l'EI de circuler via la frontière; de fait, les milices chiites veulent établir un pont terrestre avec la Syrie pour se relier au régime Assad. Dans la vieille ville, l'armée irakienne veut engager trois unités spéciales (sans doute de type Rangers, formées au Pakistan). La police fédérale capture un char T-62 de l'EI à Shifa (sans doute une tourelle disposée dans un container, configuration déjà rencontrée en deux exemplaires dans Mossoul-ouest).

Le 14 juin, à partir de 3h du matin, Daech lance une contre-attaque avec au moins 100 combattants au sud de la vieille ville. Sept voitures kamikazes explosent dans le quartier de Danadan, et la police fédérale est frappée selon ses dires par 25 kamikazes sur ses arrières (qu'elle attribue à des cellules dormantes). Les djihadistes s'emparent de la mosquée de Danadan (50 combattants auraient pénétré le quartier). L'EI parvient à avancer dans les quartiers voisins de Dawasa et Nabi Sheit. La police doit temporairement se replier vers l'aéroport. L'organisation djihadiste revendique la mort de 40 policiers fédéraux, dont un lieutenant-colonel, durant cette attaque. Les djihadistes brûlent des véhicules et des habitations pour empêcher l'intervention de l'aviation et des hélicoptères. Une vidéo Amaq (l'agence de propagande de l'Etat islamique) montre deux frappes de drones armés sur les miliciens chiites près de la frontière syrienne; une autre les combats dans la vieille ville, avec des combattants bien armés (mitrailleuses PK et MG3, RPG-7, fusils d'assaut).

Le 15 juin, l'armée irakienne annonce de nouveau avoir pris le quartier de Bab el-Sinjar, porte de la vieille ville au nord. La 9e division blindée et l'ERD (Emergency Response Division, unité d'élite du ministère de l'Intérieur) combat dans Shifa. La 15e division de l'armée continue d'avancer à l'est de Tal Afar, prenant quelques villages. Les Kurdes irakiens critiquent de nouveau les interventions du Hashd dans le Sinjar; ils sont déjà inquiets de la présence du PKK/YPG. Ce jour-là, l'Etat islamique met en ligne la 13e vidéo longue sur la bataille de Mossoul. D'une durée de 35 minutes, celle-ci montre comment l'EI opère dans les combats menés dans les quartiers au nord de la vieille ville, et dans celle-ci. L'organisation utilise de nombreux fusils anti-matériel pour cibler les véhicules irakiens; un Land Cruiser avec ZU-23, dont le camouflage indique qu'il a été pris aux Kurdes irakiens, est même utilisé en tir antiaérien dans la vieille ville; la majorité des 19 kamikazes sur véhicules filmés par drone (entre mars et mai) se font exploser dans les quartiers à l'extérieur de la vieille ville; les combattants de la vieille ville restent les mieux équipés, avec des armes rares comme les M240 ou les lance-roquettes monocoups (RPG-75 et ceux fabriqués par le groupe terroriste). Une dizaine de véhicules irakiens sont détruits dans les combats à Zinjali, quartier au nord de la vieille ville.

Le 16 juin, trois brigades de la 9e division combattent encore dans Bab el-Sinjar, pourtant déclaré libéré. La 16e division de l'armée, qui se bat à Shifa, utilise de plus en plus les appuis indirects (aviation et artillerie) quand elle rencontre de la résistance: une tactique qui a débuté avec l'assaut sur Mossoul-ouest en février, et qui entraîne davantage de pertes civiles et des destructions plus importantes. Mossoul-est et les zones déjà libérées autour de la ville sont gardées par des unités disparates, souvent composées de miliciens, ce qui n'est pas sans poser problème en raison de la volonté de contrôle du territoire. Tandis que la 15e division continue de grignoter par l'Est la poche de Tal Afar, les miliciens chiites font d'al-Baaj une base militaire. Une vidéo Amaq montre un raid nocturne de des djihadistes contre les miliciens chiite à l'ouest de Mossoul: il engage un Humvee et un véhicule blindé improvisé sur châssis Otokar Shortland. L'EI tire à la PK et au RPG-7, et capture un MRAP BAE Caïman qui contient notamment des AT-4. Une autre vidéo filmée par drone montre l'explosion d'un véhicule kamikaze sur les miliciens chiites. Une vidéo tournée par un soldat de l'ERD montre un tir de missile antichar Javelin sur une position de Daecj. Le 1st Battalion de la 1st ISOF Brigade (Iraqi Special Operations Forces, Golden Division) combat déjà dans la vieille ville. La police fédérale affronte trois kamikazes de l'EI sur motos, une combinaison de plus en plus employée au fur et à mesure que les combats se rapprochent de la vieille ville.

bataille-mossoul-fin-juin-illustration-2-francesoir.jpg

Ce contenu n'est pas compatible AMP. Cliquez-ici pour accéder au site mobile

Un tir de missile antichar Javelin filmé par un homme de l'ERD.

Le 17 juin, la Golden Division doit interrompre son assaut sur Shifa en raison des tirs des snipers de l'EI placés sur les toits de l'hôpital et des boucliers humains utilisés par le groupe. L'ERD attaque Tal Zalat, porte d'entrée dans la vieille ville, tandis que la police déploie des renforts à Bab el Jadid et Bab el-Sinjar. Dès les combats dans Zinjali, les djihadistes déploient, en plus des snipers, des femmes kamikazes, beaucoup plus que précédemment: ceci pour surprendre les forces irakiennes. Une vidéo Amaq montre un véhicule kamikaze se jeter sur une colonne de quatre véhicules irakiens survolés par un hélicoptère; il arrive à se faire exploser contre l'un d'entre eux. Le bataillon commando régional de Bassorah de l'ICTS (Golden Division) arrive pour renforcer l'unité en vue de l'assaut sur la vieille ville. La police fédérale quant à elle reçoit des renforts mécanisés à Bab al-Jadid et Bab el-Sinjar.

Le 18 juin démarre, sur plusieurs axes, l'assaut sur la vieille ville. A 6h, deux brigades de la Golden Division (la 2th ISOF et la 3rd ISOF) attaque à Farouq au nord-ouest, tandis que la 16e division avance à partir de Bab el-Sinjar au nord et Bab al-Lakash au sud. Une brigade de la police fédérale attaque à Bab el-Baid au sud-ouest. La progression est lente en raison du bâti dense et de la défense agressive de l'EI, qui contre-attaque à quatre reprises avec des véhicules (dix explosions en deux heures) et combattants kamikazes. Un commandant d'une brigade de la police fédérale et quatre autres officiers sont arrêtés pour des exécutions sommaires commises à Mossoul-est. Dans la vieille ville, une vidéo Amaq montre des tirs au RPG-7 avec charge tandem PG-7VR et l'explosion d'un engin kamikaze.

bataille-mossoul-fin-juin-illustration-3-francesoir.jpg

Ce contenu n'est pas compatible AMP. Cliquez-ici pour accéder au site mobile

Situation dans la vieille ville au 19 juin, un jour après le début de l'offensive irakienne. MAN = mosquée al-Nouri. COR = rue de la Corniche. BET = Bab el-Tob. BAL = Bab al-Lakash.  BAJ = Bab al-Jadid.  BAB = Bab al-Baid.  1 = Bab al-Saraay 2 =  Marhallat al Jubah / Sooq al-Dafeer 3 = Hoosh al-Kham 4  = al-Mashahada 5 = Al-Ahmadiya

Les 19-20 juin, la 9e division de l'armée déclare avoir nettoyé Shifa. L'armée s'empare ainsi du débouché ouest du cinquième pont sur le Tigre après avoir nettoyé le sud du quartier de Shifa. La police fédérale avance dans Bab el-Baid, attaque Bab al-Lakash, et progresse de 200m dans Farouk. La Golden Division libère le district de Khazraj. L'EI contre-attaque de nouveau en direction du quartier de Danadan au sud de la vieille ville. Une vidéo Amaq montre un Humvee de la police fédérale incendié dont les munitions explosent, et des corps de policiers fédéraux. La livraison de fusils anti-matériel HSR Cyclone britanniques de 12,7 mm à l'ERD se confirme. C'est le 19 juin qu'une équipe comptant des reporters français est touchée par un IED des djihadistes dans la vieille ville: un journaliste irakien, Bakhtiyar Addad, est tué, et un Français et une Suissesse succombent à leurs blessures (Stephan Villeneuve et Véronique Robert; le journaliste Samuel Forey est blessé). La 2th Brigade de l'ISOF affronte des combats difficiles: maisons piégées par l'EI, IED, snipers, impossibilité de se servir des véhicules, motos kamikazes. La police fédérale engage un bataillon spécialement formé au combat de nuit pour viser le centre de commandement de l'EI dans la vieille ville. La milice chiite Liwa al-Shabab al-Risali utilise des véhicules de combat improvisés et des technicals capturés à Daech.

bataille-mossoul-fin-juin-illustration-4-francesoir.jpg

Ce contenu n'est pas compatible AMP. Cliquez-ici pour accéder au site mobile

La milice chiite Liwa al-Shabab al-Risali emploie un véhicule blindé improvisé pris à l'EI.

Le 21 juin, l'EI, devant l'avance des forces irakiennes, fait sauter la mosquée al-Nuri et son fameux minaret penché, al-Hadba (Le bossu). Le groupe accuse immédiatement la coalition d'avoir lancé une frappe aérienne sur l'édifice. La police fédérale avance au sud via Bab al-Jadid et Ras al-Jada. La Golden Division et la 16e division de l'armée sont au nord-ouest dans Farouq (avec des éléments de la 3ème division de la police fédérale). L'ERD arrive au nord-est depuis le quartier de Shifa. La 9e division blindée va également avancer le long du Tigre. Les pertes civiles dues aux tirs d'artillerie ou aux frappes aériennes sont considérables.

bataille-mossoul-fin-juin-illustration-5-francesoir.jpg

Ce contenu n'est pas compatible AMP. Cliquez-ici pour accéder au site mobile

Caméra GoPro montée sur un tireur RPG-7 de l'EI, dans la vieille ville.

Le 22 juin, tandis que la police fédérale est toujours dans Bab al-Lakash et Bab el-Baid, la Golden Division se trouve à Mashdah, le quartier de la mosquée al-Nuri. L'ERD, de fait, nettoie toujours le complexe hospitalier de Shifa où des combattants de l'EI résistent encore. La police fédérale se bat à coups de grenades sur les toits de la vieille ville. Un général de brigade de l'armée irakienne faisant partie du commandement de l'opération contre Mossoul est tué, en permission, par un milicien du Hashd au sud de Mossoul. Parmi les combattants de l'EI qui se battent encore dans la vieille ville, on trouve la katiba Sayfullah, composée de combattants du Nord-Caucase et d'autres russophones probablement. La brigade est commandée par Abou Sayfullah al-Shishani. Les deux vidéos récentes du média al-Furat de l'EI (visant plus spécifiquement les russophones), montrant deux kamikazes tchétchènes se faisant sauter avec leurs véhicules pendant la bataille de Mossoul (série "Caravane de martyrs") concernent peut-être des combattants de cette unité.

Les progrès sont faibles le 23 juin. Un kamikaze de l'EI dissimulé parmi des réfugiés tue 12 personnes et en blessent 20. D'autres se font sauter dans les quartiers de Mutannah et Nabi Younis à l'est de Mossoul, faisant 15 morts et 30 blessés. Un cinquième est abattu dans le quartier de Summer; les mortiers des djihadistes bombardent un marché de Jadid à l'ouest, faisant 10 morts et 40 blessés. Un capitaine et un lieutenant de l'ERD sont tués dans la vieille ville. La police fédérale irakienne emploie un camion Hyundai HD 65/72 avec un canon de 37 mm Type 65/74.

Même constat le 24 juin, même si la police déclare avoir pris Bab el-Baid. Un kamikaze se fait sauter au milieu d'un groupe de réfugiés sortant de la vieille ville, tuant une personne et en blessant trois. Une vidéo Amaq montre deux véhicules blindés irakiens détruits dans la vieille ville, dont un BTR-94. Les trois divisions de la police fédérale (3e, 5e et 6e) avancent sur trois axes depuis le sud de la vieille ville (Bab el-Baid, Bab el-Jadid, Bab al-Lakash), renforcées par la division mécanisée de la police fédérale. Dans le quartier de Shifa, les Irakiens trouvent de nombreux stocks de munitions et des ateliers de fabrication d'armes, comme celui-ci, pour les avions kamikazes, les petits véhicules chenillés kamikazes et les mitrailleuses télécommandées, vus dans l'une des dernières productions vidéos de l'EI. Quentin Somerville, un journaliste de la BBC présent à Mossoul, publie un article passionnant sur des documents retrouvés sur le corps d'un combattant du groupe terroriste tué au bord du Tigre en février. Ces combattants occupaient en fait la maison où loge le journaliste et son équipe sur le front aux côtés de l'ERD: la carte mémoire de l'appareil photo que Sommerville retrouve appartient à un tireur au mortier, entraîné à utiliser des munitions chimiques au besoin, et qui appartient à un groupe de soutien, la brigade de défense antiaérienne al-Buseif. Les recrues sont locales, elles viennent de Mossoul, comme la plupart des kamikazes pilotant les véhicules-suicides utilisés dans la bataille.

Le 25 juin, alors que les progrès sont limités dans la vieille ville, l'EI lance une attaque de diversion dans les quartiers de Tanak (libéré le 25 avril par l'ICTS, Iraqi Counter Terrorism Service, Golden Division) et Yarmouk, à l'ouest de celle-ci. La panique gagne la population et la Golden Division doit envoyer des unités (deux bataillons pour contrer 70 djihadistes) pour stabiliser la situation et traquer les combattants de l'organisation salafiste. Deux capitaines de l'armée irakienne sont tués dans les combats à Mossoul-ouest.

Le 26 juin, l'ouest de Mossoul est encore sous le choc de la contre-attaque de l'Etat islamique, dont les combattants incendient des voitures et des bâtiments à Tanak, Yarmouk et Rajam al-Hadeed. Un kamikaze est arrêté parmi des réfugiés à Farouq dans la vieille ville. A Nabi Younis, dans Mossoul-est, deux combattants sont appréhendés par les habitants avant d'avoir pu passer à l'action, et poignardés; un autre kamikaze est arrêté à Zuhur et un autre est tué à Qayyara à un checkpoint par une milice tribale. La zone de Farouq est libérée; à Bab el-Baid, pourtant déclaré libéré, la police s'empare d'un hôpital de l'EI. Les Irakiens tentent de découper la vieille ville en plusieurs poches pour mieux les réduire l'une après l'autre, avec un axe ouest-est et un axe nord-sud de progression. Une vidéo Amaq montre des combattants de Daech armés de M-4, qui jettent des grenades improvisées sur les positions adverses, très rapprochées. La police fédérale capture encore des lance-roquettes fabriqués par les djihadistes dans la vieille ville. Le commandant du bataillon de Dhi Qar, de la 3rd Brigade de l'ISOF, est blessé durant les combats dans la vieille ville.

bataille-mossoul-fin-juin-illustration-6-francesoir.jpg

Ce contenu n'est pas compatible AMP. Cliquez-ici pour accéder au site mobile

Abou Sayfullah al-Shishani commandait la katiba Sayfullah composée de Nord-Caucasiens et qui combat encore à Mossoul.

Le 27 juin, la 15e division de l'armée est à son tour engagée au nord-ouest et s'empare du quartier de Mashahda dans la vieille ville. La police avance par le sud, jusqu'au bord du Tigre, et veut prendre la rue de la Corniche. La 9e division blindée bataille toujours pour nettoyer Shifa. Des combattants de l'EI munis d'explosifs sont tués en tentant de passer le Tigre vers Mossoul-est. La 15e division, en parallèle, continue de grignoter l'est de la poche de Tal Afar. Thurgam al-Malik, un soldat fameux au sein de l'ICTS, se sacrifie en se jetant sur un kamikaze qui ciblait ses camarades. Cinq hommes de cette unité (1st Battalion, 1st Brigade de l'ISOF) sont tués la veille dans la vieille ville. Daech tend une embuscade à un bus de miliciens chiites en permission au sud de Mossoul: 16 sont tués ou blessés.

bataille-mossoul-fin-juin-illustration-7-francesoir.jpg

Ce contenu n'est pas compatible AMP. Cliquez-ici pour accéder au site mobile

Le bus des miliciens chiites attaqué par l'EI au sud de Mossoul.

Le 28 juin, la police fédérale s'empare de Hkatoniya et Katunya au centre en se dirigeant vers la rue Farouq; la 16e division de l'armée prend Hadra al-Sadaa et Ahmadiya au nord. Cinq combattants de l'EI sont encore pris en tentant de passer le fleuve vers Mossoul-est. Une vidéo Amaq montre un canon sans recul SPG-9 fabriqué par l'EI tirer ses obus sur des bâtiments occuper par les forces irakiennes. Un membre important de l'EI à Mossoul, Akhmad Medinsky, du Daghestan, est tué: c'était un prédicateur très populaire sur les réseaux sociaux pro-EI, notamment parmi les russophones.

Le 29 juin, trois ans après la proclamation du califat, les forces irakiennes reprennent ce qu'il reste de la mosquée al-Nuri. Le QG de l'EI à Sargkhana tombe. La police fédérale fait la chasse aux cellules clandestines de djihadistes: deux kamikazes sont encore abattus à Mossoul-est, portant les uniformes de la police fédérale; d'autres avaient utilisé ceux de la Golden Division. Un autre est arrêté à Zuhur. Au moins neuf membres des forces irakiennes sont tués ce jour-là à Bab el-Baid et Bab al-Jadid dans la vieille ville.

L'avance est plus rapide ensuite. La police fédérale dit avoir nettoyé Bab al-Lakash même si les combats semblent s'y poursuivre. Au sud, la 16ème division s'empare du district 2 de Farouq et de Masnouriya, la Golden Division, au centre et au nord, avance dans Shahar Suq, Nabi jarjeesh, et Abdul Khoob. La police fédérale et l'ERD nettoient la partie sud de Sargkhana. Quatre kamikazes sont éliminés dans le quartier de Yarmouk, où Daech venait de lancer une contre-attaque. L'EI contre-attaque également les miliciens chiites vers la frontière syrienne.

bataille-mossoul-fin-juin-illustration-8-francesoir.jpg

Ce contenu n'est pas compatible AMP. Cliquez-ici pour accéder au site mobile

 Situation dans la vieille ville le 29 juin, une dizaine de jours après le début de l'offensive.


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr