Ligne rouge

Trump a failli déclencher une guerre avec la Corée du Nord par un tweet (B.Woodward)

Donald Trump aurait pu publier un tweet qui aurait mis le feu aux poudres. - © Nicholas Kamm / AFP

Dimanche, le journaliste Bob Woodward a annoncé lors d'une interview sur CBS que les Etats-Unis et la Corée du Nord ont été à deux doigts de se faire la guerre. Donald Trump a hésité à publier un tweet qui aurait pu faire basculer la situation explosive dans un conflit armé. Il s'est finalement abstenu.

Le monde est-il passé à deux doigts d'un conflit aux conséquences potentiellement dévastatrices entre les Etats-Unis et la Corée du Nord? Ou plutôt à un clic, en l'occurrence celui de Donald Trump sur son compte Twitter?

Le journaliste d'investigation américain Bob Woodward lâche en effet une petite bombe en assurant, dans une interview diffusée le 9 septembre sur CBS, que le président des Etats-Unis a hésité à publier un message qui aurait pu faire croire à Pyongyang que Washington voulait la guerre.

Selon le journaliste, qui a consacré un livre incendiaire sur la réalité de l'administration Trump, le locataire de la Maison-Blanche aurait voulu tweeter un appel au départ de Corée du Sud des familles des 28.500 militaires américains qui y sont stationnés, notamment sur la zone séparant les deux Corée.

Or, un tel au départ de civils américains aurait été pour Kim Jong-un et son régime le signe d'une attaque militaire imminente (et donc de la volonté de mettre des citoyens américains à l'abri d'une réponse armée de Pyongyang).

Voir aussi: Woodward dresse un tableau accablant de la Maison Blanche sous Trump

Bob Woodward explique que l'état-major du Pentagone s'est inquiété en pensant: "Mon Dieu, ce tweet alors que nous disposons d'informations fiables selon lesquelles les Nord-Coréens vont interpréter cela comme l'indication d'une attaque imminente". Finalement, le président américain s'est abstenu.

Cette information de celui qui est à l'origine de la révélation du Watergate en 1972 corrobore en tout le tableau décrit dans la tribune anonyme publiée de l'intérieur de la Maison-Blanche par le New York Times décrivant un président américain impulsif et des conseillers qui tentent vaille que vaille de l'empêcher de commettre l'irréparable.

Lire aussi:

Défilé sans missiles intercontinentaux à Pyongyang, Trump se réjouit

Trump implacable avec Pékin, son administration poursuit le dialogue


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr