Bonne surprise

Croissance: l'Insee prévoit une reprise de +1,2% en 2015 en France

L'Insee prévoit une croissance de 1,2% en 2015. - ©Flickr Creative Commons

Dans ses nouvelles prévisions pour 2015, l’Institut national de la statistique et des études économiques dit s’attendre à une accélération de la croissance et une stabilisation du chômage. Le pouvoir d'achat des Français devrait également augmenter.

C'est la bonne nouvelle du jour pour le gouvernement. Selon l'Insee, la France va connaître en 2015 une accélération de la croissance, qui va grimper à 1,2 %, un score qui n'a jamais été atteint du trois ans. Ce pronostic rejoint la prévision de la Banque de France publiée début juin et conforte le gouvernement, qui table officiellement sur 1 % de croissance sur l'année.

"En prévoyant une croissance supérieure à 1 % cette année, l'Insee confirme que la France est clairement rentrée dans une phase de reprise de l'activité" a souligné par communiqué Michel Sapin.

Le redémarrage de l'économie serait visible en particulier dans les secteurs des services et de l’intérim. Selon Le Figaro, les premières tendances enregistrées pour le mois de juin font apparaître une hausse de 3% à 4% de l'activité après un mois de mai particulièrement actif malgré les ponts (+4%) même si le BTP et les travaux publics restent encore sinistrés. En revanche, l'industrie, les services et le commerce recrutent.

Par ailleurs, l'Insee s'attend à ce que l'économie française ait pris un rythme de croissance de 1,6 % fin 2015 sur un an, "une croissance suffisante pour commencer à entraîner celle de l'emploi et à stabiliser le chômage".

En effet, ces prévisions font dire à l’Insee que le chômage devrait se stabiliser d’ici la fin de l’année et pourrait s'inverser en 2016. L'Unedic et l'OCDE sont plus confiants et attendent une baisse du nombre de demandeurs d'emplois dans la deuxième partie de l'année. Par ailleurs, le pouvoir d'achat des Français devrait augmenter de plus de 2% d'ici la fin de l'année.

 


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr