Les Matinales Eco Maison Métropole NCA

La brillante reconversion dans les télécoms de l'ancien champion de roller Taïg Khris (VIDEOS)

Taïg Khris (au centre) mercredi 29 à l'antenne parisienne de la Métropole Nice Côte d'Azur. - ©JmC/FranceSoir

Internet et les nouvelles technologies rendent chaque jour la vie plus simple aux citoyens, ont rappelé mercredi plusieurs responsables lors d'une rencontre organisée par la Maison de la Métropole Nice Côte d'Azur. Parmi eux, le jeune chef d'entreprise Taïg Khris, ancien champion de roller, a présenté une innovation révolutionnaire en matière de téléphonie mobile.

Internet, le numérique, les progrès de la téléphonie et les nouvelles technologies bouleversent le quotidien des usagers, qui se les approprient chaque jour un peu plus. Les entreprises privées mais aussi les pouvoirs publics, les administrations et les collectivités locales doivent s'adapter en permanence pour faire face aux nouvelles attentes. "Les nouveaux usages au service du citoyen": c'était le thème, mercredi 29 avril, de la cinquième "Matinale Eco" de l'antenne parisienne de la Métropole Nice Côte d'Azur (MNCA), en partenariat avec FranceSoir.

Chaque mois cette antenne parisienne, ouverte fin novembre par Christian Estrosi, président de la MNCA, réunit des chefs d'entreprises, décideurs, experts, innovateurs, fondateurs de start-up, principalement dans le domaine du numérique et des nouvelles technologies. "Nous sommes reconnus comme la 4e smart city au monde, en termes d'évolution", a souligné le député-maire de Nice, qui a fait de la "ville intelligente" et connectée un de ses chevaux de bataille pour sa métropole.

Ce mercredi 29, les participants à la rencontre -animée par Christophe Ferry, président d'Innovative City, et Virginie Atlan, directrice de la Maison de la MNCA à Paris- ont évoqué la manière dont les usagers-citoyens, dans un monde hyper-connecté, s'émancipent de plus en plus des contraintes quotidiennes grâce aux progrès technologiques et numériques, et évoluent vers des modèles collaboratifs et participatifs.

Parmi les cinq participants à cette rencontre figurait un ancien champion sportif connu du grand public: Taïg Khris, triple champion du monde de roller sur rampe et recordman du monde de saut dans le vide en roller grâce à un saut du premier étage de la tour Eiffel le 29 mai 2010 (vidéo à revoir ici).

A 39 ans, l'ancien champion est un exemple de reconversion réussie dans l'entreprenariat et l'innovation. Il a créé l'an dernier sa société OnOff, qui propose une application révolutionnaire en matière de téléphonie mobile. Elle permet d'utiliser sur son portable, via sa carte SIM déjà liée à un numéro, d'autres numéros (permanents, provisoires, étrangers, etc.): plus besoin d'avoir deux téléphones (et deux carte SIM) pour deux numéros, un seul suffit, les deux (ou trois, ou quatre, ou dix) autres numéros peuvent fonctionner sur la même carte SIM.

"Le sport est très formateur (…). J'ai mis la même énergie dans les télécoms", explique le jeune PDG, qui a réussi à lever 3 millions d'euros en un an et demi, a déjà séduit 100.000 utilisateurs français par son application, a convaincu les opérateurs téléphoniques, et s'apprête à se développer à l'international. A terme, son invention mettra fin au "roaming", ce surcoût des communications téléphoniques des portables à l'étranger: il suffira, pour le voyageur, d'acheter un numéro mobile local provisoire et de l'utiliser via la carte SIM de son portable.

Les autres intervenants de cette "Matinale Eco" ont eux aussi expliqué en quoi leurs innovations étaient tournées vers le grand public, dans un monde de plus en plus connecté. Ainsi Olivier Courtade, PDG de M2M Solution, a expliqué que le "machine-to-machine" (m2m), plus connu désormais sous le nom d'"Internet des objets", concerne la vie quotidienne. Sa société, qui inventa il y a 18 ans le premier système d'immobilisation de véhicules à distance via la géolocalisation, a lancé il y a trois ans en partenariat avec Castorama la Blyssbox, une centrale domotique dotée de 150 fonctions potentielles pour la maison (sécurité mais aussi énergie, météo, commandes automatiques, etc.) que l'usager peut installer et configurer lui-même.

A terme, Olivier Courtade pense que le matériel domotique deviendra gratuit et que les usagers ne paieront que pour les services proposés. Ce pourra être le cas en matière de santé, avec le vieillissement de la population. M2M Solution a ainsi développé une box avec capteurs et un pendentif-caméra permettant aux proches d'un aveugle ou d'un malvoyant de lui lire, à distance, un courrier urgent ou le nom d'une boîte de médicaments.

Autre progrès permis par les nouvelles technologies, Jessica Marcou, directrice associée de l'agence de communication niçoise Comback, a présenté une application numérique initiée par le club de foot de la ville, l'OGC Nice. Elle permet (par des vidéos, de la géolocalisation, des animations, des visites virtuelles) de présenter non seulement le club mais aussi la ville et la région, en s'adressant globalement aux publics habituellement ciblés un par un: sponsors, VIP, acteurs économiques et touristiques, futurs joueurs, agents des joueurs, femmes des joueurs, parents des ados futurs joueurs, etc. "La Métropole Nice Côte d'Azur est un atout de séduction" dans ces phases d'approche des différents publics, a souligné Jessica Marcou, qui est en contact avec le PSG et l'AS Saint-Etienne, intéressés par cette application fonctionnant hors connexion internet.

Trouver son public (et donc ses clients) le plus vaste via le Net et les réseaux sociaux: c'est ce que propose aussi Svitlana Surodina, présidente de Skein Group, une agence de marketing digital créée en 2009 et basée à Londres. Utiliser les données, tendances, indicateurs (les "data", dans le langage moderne) pour optimiser les stratégies commerciales, notamment quand il s'agit, pour une start-up, de faire connaître et de vendre une innovation: pour cela, l'utilisation des réseaux sociaux est primordiale, a expliqué la jeune chef d'entreprise, qui aide ses clients à piloter cette quantité de données -qu'elle a comparée au tableau de bord d'un avion de ligne.

Internet est un outil formidable, mais peut être parfois le pire ennemi. Le dernier intervenant de cette "Matinale Eco", Jérémie Mani, PDG de Netino, a mis en garde contre les dangers de la Toile. Son entreprise s'est spécialisée dans un secteur qui ne risque pas de manquer de clients: l'e-réputation et la "modération 2.0". Retirer les commentaires et propos racistes, vulgaires, agressifs, mensongers des forums et des sites d'entreprises ou de médias est un travail à temps plein, qui nécessite "des outils et des humains", a-t-il expliqué.

De l'activité de son entreprise, il a mis l'accent sur deux points. En matière d'e-réputation, "on ne peut pas effacer complètement" les mensonges et fausses rumeurs sur soi-même ou son entreprise sur le Net, "mais on peut faire remonter ce qui est vrai et vous ressemble le plus". Et en matière de modération, il faut toujours répondre aux critiques ou mauvais commentaires diffusés sur tel site ou tel forum, pour ne pas en attirer d'autres, car "sur les réseaux sociaux, les gens sont impatients et veulent une réponse quasiment immédiate".

(Retrouvez les liens des vidéos des différents intervenants en cliquant sur leur nom, et ci-dessous la playlist de ces vidéos):

Christian Estrosi, Olivier Courtade, Taïg Khris, Jessica Marcou, Svitlana Surodina, Jérémie Mani, Playlist.

 


Voir la version optimisée mobile de cet article