"Kaputt"

Volkswagen: 2,8 millions de moteurs concernés par la fraude en Allemagne

Le scandale de Volkswagen prend de plus en plus d'ampleur. - ©Reuters

Selon le ministre allemand des Transports ce sont 2,8 millions de véhicules qui étaient concernés en Allemagne par la manipulation réalisée par Volkswagen des tests d'émissions polluantes de ses moteurs diesel.

La situation est toujours aussi compliquée pour le constructeur automobile allemand qui a vu son président démissionner mercredi 23. Et ce n'est pas la déclaration du ministre allemand des Transports, Alexander Dobrindt, ce vendredi devant le Bundestag (chambre basse du Parlement allemand) qui va arranger les choses pour Volkswagen.

En effet, ce dernier a expliqué "qu'il est désormais établi que des véhicules sont affectés par cette manipulation en Allemagne. Sur la base des informations dont nous disposons à ce stade, il s'agit de véhicules équipés de moteurs diesel de 2,0 litres et de 1,6 litre".

Dimanche 20, Volkswagen a reconnu avoir manipulé des données d'émission de gaz polluants de ses véhicules diesel produits aux Etats-Unis pour contourner les règles antipollution. Selon les autorités américaines, quelque 482.000 véhicules diesel de Volkswagen et Audi sont concernés. Volkswagen a avoué depuis avoir équipé quelque 11 millions de véhicules de ce logiciel implanté sur les moteurs diesel, qui fausse les résultats de tests antipollution.

Peu après ces déclarations du ministre, révélant l'ampleur de la tricherie du constructeur automobile, l'action de Volkswagen, qui avait déjà perdu 35% en début de semaine, a chuté une nouvelle fois en cours de séance, à la bourse de Francfort.

Le conseil de surveillance du groupe est en réunion à Wolfsburg, siège de la société, et doit nommer un successeur au patron Martin Winterkorn, qui a donc rendu son tablier mercredi. Selon la presse allemande, unanime, le patron de Porsche, Matthias Müller, devrait prendre les rênes.

 


Voir la version optimisée mobile de cet article