Drame

A 14 ans, il cambriole, viole et tue une vieille dame de 83 ans

Un adolescent de 14 ans a été arrêté pour le meurtre et le viol d'une vieille dame de 83 ans à Baltimore, dans le Maryland, aux Etats-Unis, fin août. - © Gianrigo MARLETTA / AFP

Un adolescent de 14 ans, prénommé Tyrone, sera prochainement jugé comme un adulte pour le meurtre et le viol d'une femme de 83 ans, qu'il avait violemment battue avant de la laisser pour morte dans sa maison. Elle a succombé à ses blessures le 30 août dernier.

Tyrone Harvin, un adolescent américain de 14 ans, a été arrêté fin août après avoir pénétré dans le domicile d'une vieille dame de 83 ans, qu'il a violée et violemment battue, en la laissant ensuite pour morte chez elle.

La victime, Dorothy Mae Neal, qui vivait à Baltimore dans le Maryland (Etats-Unis), a été retrouvée agonisante le jour de l'agression, et est décédée le lendemain à l'hôpital.

L'adolescent a lui été rapidement interpellé et mis en examen pour meurtre et viol aggravé, tant les preuves matérielles étaient accablantes.

Il venait d'avoir 14 ans quand il a perpétré ces actes abjects, suffisamment âgé selon la justice américaine pour être jugé comme un adulte.

Lire aussi: Hérault - soupçonnant une infidélité, un octogénaire tue sa femme

Dans le Maryland, 14 ans est le plus jeune âge possible pour lequel un individu peut être traité comme un adulte par un juge, en fonction de la nature des crimes qu'il a commis, le système judiciaire américain estimant qu'un tribunal pour enfants n'est pas compétent pour traiter un cas pareil.

Malgré les preuves et les traces d'ADN retrouvées sur la victime, la mère de Tyrone ne croit pas en la culpabilité de son fils: "J'ai mal parce que je connais mon fils et je sais qu'il ne ferait pas une chose pareille", a-t-elle déclaré dans le Baltimore Sun.

Et aussi:

Emprisonnée dans une prison pour femmes, la transgenre viole ses codétenues

Dordogne: ivre et armée d'un tromblon, une vieille dame menace son voisin

A 22 ans et récidiviste, il viole une vieille dame handicapée


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr