Réaction allergique

Arrêt cardiaque et coma après une piqûre de guêpe

L'homme a vraisemblablement fait une réaction allergique au venin de guêpe après un piqûre. - ©FRANK RUMPENHORST/DPA/AFP

Un motard d'une quarantaine d'années, vraisemblablement allergique, a fait un arrêt cardiaque après une piqûre de guêpe mardi à Saint-Etienne. Par chance, plusieurs médecins se trouvaient à proximité. Il a cependant sombré dans le coma après l'intervention des secours.

Un homme 47 ans a sombré dans le coma suite à une piqûre de guêpe, mardi 19 à Saint-Etienne. Il avait fait un arrêt cardiaque, mais a pu être secouru par des passants.

Les faits sont survenus tôt dans la matinée alors que la victime se trouvait à moto, rapporte Le Progrès. Après que l'insecte l'a piqué, il aurait tout juste eu le temps de s'arrêter avant de se sentir mal. Par chance, plusieurs personnes -dont un interne en anesthésie réanimation qui se rendait sur son lieu de travail- se trouvaient à proximité.

Le médecin a procédé à un massage cardiaque tandis qu'un autre passant prévenait les secours. Un autre professionnel de santé qui avait des ampoules d'adrénaline sur lui est également intervenu. Le SAMU a pratiqué une trachéotomie sur place en raison d'un œdème qui empêchait le motard de respirer. Leurs efforts conjugués ont permis de faire repartir le cœur de la victime. Mais malgré les soins prodigués, l'homme a cependant sombré dans le coma.

Lire aussi: Attaque mortelle d'abeilles - une femme succombe à des centaines de piqûres

Tout semble indiqué que ce motard a fait une réaction allergique au venin de guêpe. Les piqûre d'hyménoptères (abeilles, guêpes et frelons notamment) sont en effet bénignes pour les personnes non-allergiques. Il faut compter selon les personnes entre plusieurs dizaines et plusieurs centaines de piqûres de guêpes pour qu'il y ait un risque mortel.

Tous hyménoptères confondus, ce ne sont au plus qu'une dizaine ou une quinzaine de cas mortels qui sont recensés en France chaque année, impliquant principalement des personnes allergiques.

Début juin, une femme de 90 ans avait succombé à l'attaque d'un essaim d'abeilles après avoir été piquée quelque 200 fois.


Voir la version optimisée mobile de cet article