Images exceptionnelles

Brésil: le dernier survivant d'une tribu amazonienne filmé (vidéo)

Le dernier représentant d'une tribu amazonienne du Brésil a pu être filmé à la mi-juillet. - © RAPHAEL ALVES / AFP/Archives

Le dernier représentant d'une tribu amazonienne du Brésil a pu être filmé à la mi-juillet. Cet homme vit seul depuis l'assassinat des autres membres de sa tribu en 1995.

Il est le dernier représentant de son peuple. Des images d'un homme vivant seul dans la forêt amazonienne au Brésil ont été dévoilées par la Funai (Fondation nationale de l'Indien), organisme brésilien de défense des communautés indigènes, le 18 juillet dernier. L'individu vivrait en autarcie complète depuis plus de 22 ans.

En effet, selon l'organisme sa tribu a été attaquée par des paysans à la fin de l'année 1995. Ces derniers ont massacré les membres de sa petite communauté, qu’on estime constituée à l'époque de six personnes. Les assassins n’ont jamais été punis.

Voir - Amazonie: les tribus aiguisent leurs flèches contre les envahisseurs

L’organisme rappelle que "La colonisation désordonnée, la construction de fermes et l'exploitation illégale du bois de Rondônia ont provoqué des attaques répétées contre les peuples indigènes isolés qui y vivaient jusque-là, et conduit à leur expulsion ou leur mort".

Selon Euronews, l’homme chasserait également "les cochons sauvages, les oiseaux et les singes à l’aide de son arc". Il serait également un redoutable piégeur, creusant des cavités pour dissimuler des pics en bois qui lui permettent de capturer des proies. Sur les images diffusées de lui, on peut le voir couper du bois avec une machette, vêtu de son habit traditionnel. Des populations locales qui vivent en lisière de la forêt auraient déjà tenté d'entrer en contact avec lui mais en vain.

"Cet anonyme qui a tout perdu, son peuple et une série de pratiques culturelles, prouve que même seul dans les bois, il est possible de survivre et de résister à toute alliance avec la société majoritaire. Je pense qu'il vit bien mieux que s'il avait établi un contact", a expliqué explique Altair Algayer, coordinateur du FPE (Fronts de protection ethno-environnemental).

Lire:

Amazonie: la tribu Waiapi, un voyage entre deux mondes

La forêt amazonienne, source de vie des indiens Waiapi


Voir la version optimisée mobile de cet article