Choquant

Etats-Unis: les cris et les pleurs déchirants des enfants arrachés à leurs parents (vidéo)

Près de 2.000 enfants ont été séparés de leurs parents entrés illégalement aux Etats-Unis. - © HERIKA MARTINEZ / AFP/Archives

Un enregistrement audio dévoilé mardi rapporte les pleurs des enfants séparés de leurs parents aux Etats-Unis en raison de la mise en œuvre d’une politique de "tolérance zéro" sur l’immigration clandestine.

En pleine polémique sur la politique des autorités américaines consistant à séparer les enfants de leurs parents sans papiers à la frontière mexicaine puis à les enfermer, un enregistrement audio particulièrement terrible a été dévoilé mardi 19 par des opposants à cette pratique cruelle.

Ce dernier a été obtenu par une avocate des droits de l'homme, Jennifer Harbury, qui l'a reçu d'un de ses clients souhaitant rester anonyme. On peut y entendre les pleurs et les cris d'enfants arrachés à leurs parents par les agents de la police aux frontières et les suppliants de ne pas les séparer de leur famille. "Je ne veux pas qu’ils arrêtent mon père, je ne veux pas qu’ils le déportent", demande une petite fille présentée comme d'origine salvadorienne.

Un passage de cette vidéo mise en ligne par le site d’information américain ProPublica est particulièrement choquant. On peut y entendre un agent de la police américaine se moquer des pleurs des enfants, faisant remarquer avec une noire ironie: "Eh bien, nous avons ici un vrai orchestre. Il ne manque plus qu’un chef d’orchestre".

Voir - Comme les Etats-Unis, la France enferme les enfants migrants

Près de 2.000 enfants ont été séparés de leurs parents dans les six semaines ayant suivi la mise en œuvre d’une politique de "tolérance zéro" sur l’immigration clandestine, mi-avril, d’après les chiffres officiels de l’administration Trump. Le rythme des séparations s'est nettement accéléré depuis début mai, lorsque le ministre de la Justice Jeff Sessions a annoncé que tous les migrants passant illégalement la frontière seraient arrêtés, qu'ils soient accompagnés de mineurs ou pas. Or les enfants ne peuvent être envoyés dans la prison où sont détenus leurs proches, ce qui conduit aux séparations.

Lire aussi - Séparations d'enfants: l'ONU dénonce la politique "inadmissible" des Etats-Unis

Face au tollé mondial provoqué par cette pratique, le président Trump a accusé les Démocrates d'être responsables de cette situation et a réclamé, pour y mettre fin, une vaste réforme sur l'immigration qui patine depuis des mois au Congrès.

Prenant la parole dans cette affaire, la propre épouse du président américain, Melania Trump, a dit "détester voir des enfants séparés de leur famille". La First Lady a plaidé dimanche 17 pour une politique faisant une place au "cœur" et pour un accord rapide au Congrès, où les élus de l'opposition démocrate dénoncent une pratique "diabolique".


Voir la version optimisée mobile de cet article