Vengeance

Excédé, un propriétaire déverse les déchets de ses anciens locataires devant leur nouvelle maison (vidéo)

Un propriétaire mécontent s'est vengé après que ses anciens locataire ont laissé sa maison dans un état déplorable. - ©DR

Vendredi dernier, un propriétaire de l'Aisne a retrouvé le logement qu'il louait dans un état déplorable. Il a décidé de se venger et de déverser les nombreux détritus de ses anciens locataires face à leur nouveau logement.

Excédé Thomas Ravaux, le propriétaire d'une maison à Rozoy-sur-Serre dans l'Aisne, a décidé de se venger. Vendredi 1er juin, l'homme a retrouvé le logement qu'il louait à une famille dans un état déplorable.

Ses locataires avaient laissé son appartement rempli de détritus et de matériel cassé après avoir occupé le logement sans payer de loyer durant 14 mois.

Sur Facebook, Thomas Ravaux a publié des photos de l'état du logement qui leur louait. La publication a été partagée plus de 4.000 fois et likée à des centaines de reprises.

A voir aussi: Il frappe son chien à coups de bâton, l'animal se venge

"Voilà comment je récupère un logement après 14 mois d'impayés. Merci aux locataires de l'appartement. Vivre avec 3 enfants comme ça chapeau!!! Sans oublier la nourriture perdue dans le frigo offert par les restos du cœur! Honte à vous! Courage à votre nouveau propriétaire qui vous loue une maison à Brunehamel!!", a indiqué le bailleur visiblement en colère.

Mardi 5, pour se venger d'avoir retrouver son logement dans cet état, le propriétaire a décidé de se rassembler toutes les ordures retrouvées sur place et… de les déverser devant le nouveau domicile de ses anciens locataires.

Thomas Ravaux n'a pas oublié de filmer la scène, assez impressionnante au vu de la masse de déchets, et de la publier sur sa page Facebook encore une fois.

Ce vendredi 8, le court film a été visionné plus de 500.000 fois sur le réseau social. La publication a aussi engendré de très nombreux commentaires. La plupart des internautes ont félicité le propriétaire pour cette initiative plutôt radicale.


Voir la version optimisée mobile de cet article