Gilet jaune blessé à Bordeaux par la police: Olivier, pompier, est dans le coma

Le manifestant a été sérieusement blessé, la police a tiré au flashball et jeté une grenade. - ©Capture d'écran YouTube

Des images de la manifestation de samedi à Bordeaux montrent un gilet jaune gravement blessé à la tête après une intervention de la police dans les rues de la ville. Vraisemblablement touché par un tir de flash-ball ou une grenade de la police, ce père de famille a dû être plongé dans le coma artificiel compte tenu de la gravité de son état, selon les informations recoupées par France-Soir.

Les images sont d'une grande violence et ont été en partie authentifiées par les services de "fact checking" de l'Agence France Presse: un manifestant gilet jaune a été gravement blessé samedi 12 à Bordeaux en marge de la manifestation "Acte 9" des gilets jaunes, après une intervention lors de laquelle la police a tiré au flashball et jeté un grenade assourdissante.

Les images d'abord diffusées par France 3 Nouvelle-Aquitaine montrent un homme au sol sur le ventre portant le fameux gilet jaune après que des policiers aient, semble-t-il, tiré avec un lanceur de balle de défense et envoyé une grenade assourdissante dont on entend distinctement la détonation.

Lire aussi: Gilet jaune dans le coma: les policiers ont-ils caché des preuves? (vidéo)

D'autres images, dont l'Agence France Presse a confirmé qu'elle ont été tournées par un journaliste, montre l'homme saignant abondamment du visage en train d'être secouru par des "street medics" (des soigneurs improvisés en marge des manifestations), puis pris en charge par les pompiers.

Selon les informations recoupées par France-Soir, la victime, Olivier B. vit à Bazas, une commune à 70 kilomètres de Bordeaux. Il est pompier volontaire dans la commune et père de trois enfants. Il souffre d'une hémorragie cérébrale, a subi une opération et a été placé en coma artificiel. Les médecins ne se prononcent pas encore sur d'éventuelles séquelles.

olivier_b.jpg

Ce contenu n'est pas compatible AMP. Cliquez-ici pour accéder au site mobile

Olivier B. avec ses trois enfants ©DR

La préfecture a confirmé auprès de Libération que les forces de l'ordre étaient intervenues car des "gilets jaunes essayaient de casser les vitrines de l’Apple store". L'homme gisait d'ailleurs dans une rue adjacente de la rue Sainte-Catherine où est situé le commerce en question.

La préfecture de Gironde avait annoncé qu'en marge du cortège de Bordeaux 41 personnes avaient été interpellées et aucun blessé n'avait été recensé parmi les forces de l'ordre sans donner de chiffres pour les manifestants.

Voir aussi: 

Info FS- Gilet jaune dans le coma après un tir de flash-ball: bavure à Toulouse?


PARTAGER :


Voir la version optimisée mobile de cet article >>

EN DIRECT - Les derniers articles en temps réel >>