Catastrophe naturelle majeure du XXe siècle

Inondations à Paris: la terrible crue de 1910 (vidéo)

Les quartiers de bord de fleuve avaient été inondés, et il avait fallu déménager les animaux du jardin des Plantes. - ©Collection Yli/Sipa

Alors que l'Ile-de-France est sous les eaux depuis plusieurs jours, la grande crue de 1910 revient dans les mémoires. Catastrophe naturelle majeure du XXe siècle, elle avait submergé Paris et sa région, provoquant la mort de cinq personnes.

Pour l'heure, pas question de comparaison mais la forte crue de la Seine qui frappe actuellement la région parisienne n'est pas sans rappeler la terrible crue de 1910. Suite à des pluies particulièrement importantes pendant toute la fin de l'année 1909 et le gel des sols qui empêchent l'absorption des eaux, une crue gigantesque a frappé tout le bassin parisien.

La Seine avait atteint son niveau maximal, 8,62 mètres sur l'échelle hydrométrique du pont d'Austerlitz à Paris le 28 janvier de cette année. L'eau est montée si haut et si subitement que la circulation fluviale sur la Seine avait été arrêtée. Et pour cause, l'espace sous les ponts n'était plus suffisant pour laisser passer la moindre embarcation. Seule la tête du Zouave du pont de l'Alma surnage. La statue est alors devenu un point de repère pour les Parisiens.

Pontonniers et soldats du génie sont rapidement réquisitionnés par le préfet Lépine pour venir renforcer et rehausser les digues et parapets élevés à la hâte pour protéger les berges de la capitale et les principaux monuments de Paris. Plusieurs centaines de marins de la flotte seront également appelés en renfort avec leurs fameux canots "Berthon" pour aller participer aux opérations de sauvetage à la force des bras.

En banlieue, usines et dépôts proches des berges furent envahis, les sables et graviers emportés. Des milliers d'ouvriers se retrouvèrent sans ressources.

Lire aussi - L'inondation de 1910 reste gravée dans les mémoires 

L'eau qui envahit Paris circule en grande partie dans le réseau souterrain de 1.200 km de la capitale qui abrite égouts, réseaux d'eau potable, câbles téléphoniques et les premières lignes de métro. Fragilisé, le sous-sol avait cédé à plusieurs endroits, ouvrant de larges crevasses à travers les rues de la capitale.

Pour redonner espoir aux Parisiens désespérés par la montée des eaux, les députés de l'Assemblée nationale se rendent à plusieurs sessions parlementaires en barque pour montrer que la reprise du travail était possible. Il aura fallut 35 jours pour que la Seine regagne définitivement son lit.

A l’époque, aucun coût du sinistre n’a été avancé: les seules estimations chiffrées ont été réalisées pour le département de la Seine (Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne) et s’élèvent à environ 400 millions de francs-or de dommages directs auxquels il faut ajouter 50 millions de francs-or distribués à titre de secours soit environ 1,4 milliards d’euros.

Selon les rapports de l'époque, la crue de 1910 ne fait qu'une seule victime à Paris, une girafe du Jardins des Plantes. Cinq personnes sont toutefois retrouvées mortes noyés en Ile-de-France.


Voir la version optimisée mobile de cet article