Arrêté

Ivre, il menace la directrice et les élèves d'une école avec une arbalète

L'homme a été rapidement interpellé par les gendarmes et placé en garde à vue. - © ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP/Archives

Un homme a menacé les élèves et la directrice d'une école de Tourrette-Levens, dans les Alpes-Maritimes, lundi. En plein récréation, le quadragénaire ivre s'est présenté armé d'une arbalète. La directrice de l'établissement a fait confiner les enfants et personne n'a été blessé.

Grosse frayeur pour les enfants et le personnel de l'établissement. Lundi 10 au matin, un homme s'est présenté armé au portail de l'école Plan d'Ariou, à Tourrette-Levens dans les Alpes-Maritimes.

Tenant des propos incohérents selon Nice-Matin, l'homme était aussi pieds nus. Il a rapidement été repoussé par la directrice de l'établissement. "Tout va bien, rentrez chez vous", lui a-t-elle intimé.

Il s'est alors énervé et l'a menacée avec une arbalète avant de viser les enfants qui jouaient dans la cour de récréation. La directrice a immédiatement fait confiner les élèves, un "bon réflexe" selon les gendarmes.

A voir aussi: Limogée pour avoir organisé un spectacle de pole dance à l'école (vidéo)

Les militaires ont été rapidement alertés et sont intervenus en nombre pour arrêter l'homme déséquilibré âgé d'une quarantaine d'année. Lorsqu'il a été interpellé, il venait de quitter les lieux. les gendarmes ont constaté qu'il détenait en effet une arbalète mais elle n'était pas armée.

L'homme de 49 ans a été placé en garde à vue après plusieurs heures passées en cellule de dégrisement: il présentait un taux d'alcoolémie de 2,10 grammes par litre de sang.

Une enquête a été ouverte et les hommes chargés de l'affaire devront maintenant définir si ce geste menaçant était "simplement" dû à l'état d'ébriété bien avancé du suspect.

A lire aussi:

Séquestrés, des enfants étaient entraînés à commettre des fusillades dans des écoles

Videosurveillance: une école épinglée par la Cnil se mettra en règle

Lunel: roué de coups à la kermesse de l'école de son enfant


Voir la version optimisée mobile de cet article