Pas dangereux

Palavas: des milliards d'étranges bêtes violettes sur la plage (vidéo)

Les plages de Palavas-les-Flots ont été recouvertes par d'étranges animaux violets. - ©Gagnaire_PA/Twitter

Les habitants de Palavas-les-Flots, dans l'Hérault, ont eu une drôle de surprise ce mercredi. Des milliards de petits animaux aquatiques se sont échoués sur les plages.

Les plages de Palavas-les-Flots ont changé de couleur ce mercredi 11. Elles sont en effet en partie violettes à cause de milliards de petits animaux aquatiques qui se sont échoués.

Les images sont quelque peu surprenantes et les habitants des environs ont au début pensé qu'il s'agissait de méduses ou même d'une nappe de pollution constituée de pétrole ou de toute autre hydrocarbure.

A voir aussi: Plus de 400 baleines retrouvées échouées sur une plage en Nouvelle-Zélande

Il n'en est rien. Ce sont en fait des siphonophores, plus communément appelés vélelles. Leur consistance visqueuse fait qu'elles ressemblent en effet à des méduses.

Un siphonophore est en fait un ensemble de zooplanctons. Les vélelles se déplacent en bancs: d'où le nombre très important d'animaux retrouvés sur les plages de Palavas-les-Flots.

Les vélelles, que les connaisseurs appellent aussi barquettes de la Saint-Jean ou barques de la Saint-Pierre, vivent principalement en mer Méditerranée, dans l'océan Atlantique mais aussi dans les eaux de la Manche.

Ces minuscules ensembles se déplacent au gré du courant de l'eau, et donc du vent.

Sauf que le vent a été particulièrement violent ces dernier jours, et même ces dernières semaines, dans l'Hérault. Les siphonophores ont donc été amenés sur ces plages après avoir été emportés par les vagues.

Que les riverains ou même les vacanciers se rassurent: les vélelles n'ont aucune propriété urticante pour l'homme, contrairement aux méduses.


Voir la version optimisée mobile de cet article