Justice

Proxénétisme: à la tête d'un réseau, une mère et ses deux fils condamnés

Une mère et ses fils ont été condamnés à des peines de prison allant de deux à trois ans avec sursis et six mois ferme pour proxénétisme. - © JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives

Une mère et ses deux fils, à la tête d'un réseau de proxénétisme, ont été condamnés vendredi à des peines de prison ferme. Leur organisation criminelle comprenait aussi des parties de poker clandestines sur Paris.

Une organisation familiale, et criminelle. Une mère et ses deux fils, prénommés Same et Mickaël, ont été condamnés pour proxénétisme vendredi 7 par le tribunal correctionnel de Nanterre, à des peines de prison allant de deux à trois de prison avec sursis, dont six mois ferme pour le benjamin.

Les deux frères, qui avaient une addiction aux jeux, organisaient aussi des parties de poker clandestines dans les quartiers huppés de Paris ainsi que dans les Hauts-de-Seine.

La famille a dirigé son réseau criminel entre 2010 et 2013. Les deux frères, qui étaient donc aidés par leur mère, étaient propriétaires de plusieurs appartements dans ces zones-là et ils les louaient à des prostituées brésiliennes entre 1.000 et 3.000 euros par mois.

Lire aussi: publicité "Sugar Daddy" à Paris - enquête pour "proxénétisme aggravé"

Pour défendre ses clients, l'avocat a déclaré à la barre qu'il s'agissait d'une "relation purement commerciale entre adultes consentants", et qu'il n'y avait jamais eu ni "menace", ni "pression", ni aucune "manipulation" que ce soit.

Concernant les parties de poker clandestines, elles ont pu être mises en place grâce aux relations des deux hommes dans le milieu du jeu parisien.

Un trafic qui leur aurait rapporté, selon les estimations des enquêteurs de la Brigade de répression du banditisme, 312.000 euros en une seule année.

A noter que d'autres personnes, qui les ont aidés à organiser ces parties de poker, ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Nanterre. En effet, quatre personnes, dont des croupiers, ont écopé de peines de prison avec sursis (de trois mois à un an) et d'amendes allant jusqu'à 10.000 euros.

Et aussi:

"Proxénétisme des cités" sur des mineures: 12 hommes condamnés

Inceste, pédophilie et proxénétisme: un couple devant le tribunal de Coutances

Oise: démantèlement d'un réseau de proxénétisme sur internet


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr