Règlement de comptes?

Seine-et-Marne: une dizaine d'agresseurs et deux blessés par balles

Deux frères dont un mineur ont été blessés par balles dans l'attaque de leur véhicule. - © PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives

Deux frères dont un mineur ont été blessés par balles après que la voiture dans laquelle ils se trouvaient a été prise d'assaut par une dizaine d'individus armés, jeudi à Lagny-sur-Marne. La piste du règlement de comptes est envisagée.

Un déchaînement de violences qui trouverait son origine dans les rivalités entre deux bandes. Deux frères dont un mineur ont été blessés par balles jeudi 6 au soir à Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne). Le véhicule dans lequel ils se trouvaient a été pris pour cible par une dizaine d'agresseurs, selon les premiers éléments dévoilés.

Il était environ 20h lorsque la voiture transportant les deux jeunes de 15 et 21 ans ainsi que deux jeunes femmes s'est retrouvé bloqué dans la circulation à proximité du quartier Orly Parc, rapporte Le Parisien. Une altercation avait-elle eu lieu auparavant ou se sont-ils retrouvés au mauvais endroit au mauvais moment? L'enquête devra établir les circonstances exactes qui demeuraient floues au lendemain des faits.

Voir: Bagnolet: une femme blessée lors d'un règlement de comptes

Toujours est-il qu'une dizaine de personnes, jetant des pierres ou armées de barres de fer, de bombes lacrymogènes et pour au moins une d'entre elle, d'une arme à feu, s'en sont prises aux quatre jeunes.

Les deux frères ont été blessés par balles aux jambes. Une fois les secours sur place, ils ont été héliportés dans un état sérieux vers deux hôpitaux d'Ile-de-France. Leurs jours ne sont cependant plus en danger. L'une des passagères aspergée de gaz lacrymogène a été légèrement blessée.

La thèse du règlement de comptes semble privilégiée par les enquêteurs qui étudieraient la piste de deux bandes rivales de Lagny-sur-Marne et Thorigny-sur-Marne. Le parquet de Meaux a ouvert une enquête pour tentatives d'assassinats et violences aggravées. Les investigations ont été confiées à la police judiciaire de Meaux. Aucun suspect n'avait été interpellé au lendemain de l'agression.

Lire aussi:

Nord: fusillade entre gendarmes et occupants d'une voiture


Voir la version optimisée mobile de cet article