Fondation Malaïka

Trail SaintéLyon: 72 kms dans la neige et le froid pour une bonne cause

La SaintéLyon est la plus vieille course de France. - ©Capture d'écran Facebook SaintéLyon

La SaintéLyon, le mythique raid nocturne entre Saint-Étienne et Lyon, se déroulera dans la nuit de samedi à dimanche. Des dizaines de milliers de coureurs se lanceront à l'assaut des 72 kilomètres qui séparent les deux villes dans des conditions difficiles. "France-Soir" a rencontré l'un d'entre eux qui participera à la levée des fonds au profit de la Fondation Malaïka.

Près de 17.000 personnes participeront à la course de trail SaintéLyon dans des conditions climatiques difficiles, compte tenu des conditions météorologiques annoncées pour samedi 2. Au menu de cette journée? Des courageux s'élanceront, sous des températures négatives, avoisinant parfois les -10°C, au milieu de la neige et avec un vent important. Les participants partiront à minuit du centre-ville de Lyon, chaudement vêtus et équipés d'une lampe frontale. Ils tenteront de rallier la ville de Saint-Etienne en moins de 15 heures.

France-Soir a rencontré un des participants qui s'apprête à s'élancer pour cette épreuve dantesque. "C'est d'abord un défi personnel pour moi que j'entreprends après une longue blessure", assure Pierre-Antoine Lévy. "Mais surtout, je veux profiter de cette course pour réaliser une bonne action", poursuit ce responsable commercial (IT Prêt, groupe Mutualize auquel appartient France-Soir).

En effet, Pierre-Antoine va parcourir les 72 kilomètres de la SaintéLyon pour soutenir une association, la Fondation Malaika (découvrir le site de l'association), basée à New York mais qui opère à Kalebuka près la grande ville de Lubumbashi en République démocratique du Congo. L'ONG, fondée par la top-modèle Noëlla Coursaris, s'engage pour l’épanouissement des jeunes filles et femmes congolaises comme de leur communauté en élaborant des projets éducatifs. En 2011, l'école Malaïka, qui accueille des orphelines de toute la région, a ouvert ses portes pour leur dispenser une éducation gratuite et de qualité dans les meilleures conditions possibles.

En 2013, la fondation a signé un partenariat avec la Fédération internationale de football pour la construction du "Kalebuka Football for Hope Center", un centre qui offre des programmes d’éducation, de santé, d’entreprenariat et de sport aux jeunes et aux adultes du village.

"J'ai travaillé pour cette association lorsque j'étais à New-York. Elle m'a donnée ma chance alors que je ne parlais même pas anglais. Noëlla Coursaris, sa présidente, m'a accueilli avec beaucoup de chaleur et m'a tout de suite mis en confiance, me donnant des responsabilités importantes au sein de l'organisme. C'est vraiment une grande dame", se remémore Pierre-Antoine. "En participant à cette course au profit de la fondation Malaïka, je compte bien lui rendre un peu de la confiance qu'elle m'a accordé", explique-t-il.

En effet, l'objectif de Pierre-Antoine est de donner de la visibilité à l'ONG en participant à la SaintéLyon et de lever des fonds. Pour cela, il a ouvert une cagnotte en ligne (lien vers la cagnotte sur le site Leetchi.fr) avec deux amis, qui participent également à la course, afin de récolter des dons pour acheter des fournitures scolaires au profit de l'école Malaïka.

"La démarche de la fondation Maläika l'a touchée. Elle est de promouvoir l'éducation des jeunes filles en République démocratique du Congo afin qu'elles puissent faire changer les mentalités en accédant à des postes à responsabilités", favorisant ainsi le développement de ce grand pays d'Afrique centrale, souligne le jeune homme. Et d'ajouter: "En parallèle de son travail sur l'éducation, la fondation travaille énormément sur l'alimentation. Au-delà de la mise en valeur des ressources alimentaires locales, cela participe plus largement à une amélioration de la santé publique".


Voir la version optimisée mobile de cet article