Bientôt jugé

Alfortville: un animateur suspecté d'attouchements sur des fillettes

L'animateur a finalement reconnu les faits d'attouchements sexuels sur les 12 petites filles. - © JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives

Un homme âgé de 30 ans a été interpellé au début du mois de février à Alfortville (Val-de-Marne). Cet animateur est suspecté d'avoir fait subir des attouchements sexuelles à 12 fillettes. Il a été placé sous contrôle judiciaire mardi.

La liste pourrait encore s'allonger. Un trentenaire a été interpellé le 5 février dernier à Alfortville, dans le Val-de-Marne. Cet animateur, qui travaillait pour des activités périscolaires, est soupçonné d'avoir fait subir des attouchements sexuels à 12 fillettes.

Selon Le Parisien, toute l'affaire a commencé lorsque l'éducation nationale a émis un signalement après que quatre enfants se soient plaintes d'avoir été abusées par l'homme.

A voir aussi: La Roche-sur-Yon - un animateur pédophile d'un centre de loisirs soupçonné de viols sur de très jeunes enfants

Le parquet de Créteil a alors saisi le commissariat d'Alfortville mardi 30 janvier. Lors de leurs auditions les petites victimes présumées ont décrit les attouchements que le suspect leur aurait fait subir: des caresses à plusieurs endroits du corps et même sous les vêtements.

Mais suite à ces auditions, les enquêteurs se sont rendu compte que les quatre enfants n'étaient pas les seules victimes de l'animateur. Celui-ci a donc été arrêté et placé en garde à vue.

Il avait d'ailleurs déjà été mis à pied par son employeur, la Ligue de l'enseignement, suite aux accusations dont il a fait l'objet. "Il disait ne pas comprendre pourquoi on l’accusait de la sorte", a indiqué un policier chargé de l'enquête.

Une perquisition a été menée au domicile de l'animateur, qui a reconnu avoir fait "seulement" quelques caresses, pour découvrir s'il n'avait pas des images pédopornographique en sa possession. Cela n'a pas été le cas et le trentenaire a donc été relâché.

Il a finalement été à nouveau interpellé vendredi 23 après que l'enquête a avancé et que de nouvelles fillettes ont témoigné. Il a alors avoué avoir fait subir des attouchements à ces enfants, disant être victime de "pulsions sexuelles".

"Certaines écolières ont vraiment eu des conséquences psychologiques assez lourdes", l'une des victimes s'est d'ailleurs vu prescrire 20 jours d'ITT par un médecin. L'animateur va être prochainement jugé au tribunal correctionnel pour ces cas d'agressions sexuelles, les enquêteurs eux craignent que d'autres victimes se fassent connaitre d'ici là.


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr