Dangers

Alcoolisation fœtale: un bébé français naît chaque jour avec des troubles

La consommation d'alcool pendant la grossesse, même occasionnelle, est vivement déconseillé pour la santé du bébé. - ©Fred Dufour/AFP

Dans un communiqué publié ce mardi, Santé publique France s'est alarmé du nombre de naissances d'enfants victimes du syndrome d'alcoolisation fœtale (SAF). Chaque jour dans le pays un bébé naît avec des troubles parce que sa mère a consommé de l'alcool pendant la grossesse.

Il ne faut pas boire d'alcool pendant la grossesse, pourtant de nombreuses mères semblent passer outre. Selon un communiqué de Santé publique France publié ce mardi 4, chaque jour dans le pays un bébé naît avec des troubles liés au syndrome d'alcoolisation fœtale (SAF) ou avec des problèmes de santé s'en approchant.

Entre 2006 et 2013, plus de 3.000 bébés sont ainsi nés en présentant au moins un problème de santé lié à la consommation d'alcool pendant la grossesse.

Sur ces 3.207 bébés, pas moins de 452 étaient victimes d'un SAF, la forme la plus grave de ces troubles. Le SAF peut ainsi provoquer "des anomalies physiques (retard de croissance, malformations) et neurodéveloppementales (retard mental, déficit de l'attention, problèmes de mémoire, difficultés d'apprentissage..) qui relèvent du handicap".

A voir aussi: Non, boire un verre d'alcool par jour n'est pas bon pour la santé

C'est la première fois que Santé publique France mène une telle étude afin de justement mieux prévenir l'impact de la consommation d'alcool pendant la grossesse.

Mais l'organisme a tenu à souligner que ces chiffres étaient "sous-estimés compte tenu de la difficulté à diagnostiquer ces troubles en période néonatale et n’incluent pas les diagnostics posés ultérieurement".

Selon le Baromètre santé 2017, la consommation d'alcool, même occasionnelle, pendant la grossesse est encore trop fréquente.

En effet, dans une enquête où des mères d'enfants de moins de cinq ans ont été interrogées, "près de six femmes sur dix ont déclaré avoir été informées des risques de la consommation d'alcool par le médecin ou la sage-femme les suivant". Pourtant, "une sur dix a déclaré avoir consommé de l'alcool occasionnellement pendant sa grossesse".

Santé publique France a ainsi déclaré la mise en place d'une campagne de sensibilisation aux dangers de l'alcool pendant la grossesse. Celle-ci sera lancée dimanche 9 à l'occasion de la Journée mondiale de sensibilisation au syndrome d’alcoolisation fœtale.

A lire aussi:

Gale, scorbut, choléra: pourquoi ces maladies sont de retour

Elle accouche malgré un cancer du col de l'utérus

La faculté de médecine de Lille suspend son diplôme d'homéopathie


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr