Homme contre machine

Cancer de la peau: les ordinateurs plus performants pour repérer les mélanomes

Les dermatologues obtiennent de bons résultats, mais inférieurs à la machine. - ©JS Evrard/Sipa

Des scientifiques ont publié ce mardi les résultats d'une étude troublante: un ordinateur "entraîné" est plus performant qu'un dermatologue qualifié pour différencier un mélanome d'un inoffensif grain de beauté.

C'est une annonce qui illustre parfaitement les perspectives de l'intelligence artificielle dans le domaine de la médecine. Selon un groupe de chercheurs français, allemands et américains, un ordinateur est plus performant qu'un dermatologue pour repérer les cancers de la peau.

Les scientifiques ont procédé à une étude comparative, dont les résultats ont été publiés dans la revue Annals of Oncology mardi 29. L'exercice était simple. Un système d'intelligence artificielle a été "entraîné" en lui faisant analyser 100.000 images montrant des grains de beauté soit inoffensifs, soit en train de se transformer en mélanome.

Après l'entraînement, place à l'exercice. Les chercheurs ont exposés de nouvelles photos de grains de beauté, et ont fait de même avec une équipe de vrais dermatologues. Parmi le panel de photos 100 cas étaient jugés "compliqués". Les dermatologues humains ont identifié le risque pour la santé dans 87% des cas (89% avec des images en gros plan avec certains détails mieux visibles). L'ordinateur, lui, a réussi à détecter 95% des grains de beauté dangereux en n'analysant que la première série de photos.

Lire aussi - Cancer de la peau: une molécule tueuse de mélanomes mise au point (VIDEO)

Les chercheurs ont aussi noté que l'ordinateur limitait le nombre d'erreurs de diagnostic inverses, à savoir le cas où un grain de beauté bénin est confondu avec un mélanome, entraînant alors un geste chirurgical inutile. Les scientifiques assurent cependant que ces conclusions ne doivent pas amener à considérer que l'analyse humaine est inutile.


Voir la version optimisée mobile de cet article