Naevus congénital

A cause d'une maladie, cette fillette de 4 ans est couverte de poils (vidéo)

La jeune Haroua souffre d'une maladie de la peau: une partie de son corps est recouverte de poils. - ©Capture d'écran YouTube

Haroua, âgée de quatre ans, est une petite fille irakienne victime d'une maladie de la peau. Une partie de son corps est couverte de poils, ce qui l'empêche d'avoir une vie normale.

Les autres enfants ne veulent pas jouer avec elle. Haroua, une petite irakienne âgée de seulement quatre ans, souffre d'une forme particulièrement étendue d'un naevus congénital, une maladie de la peau.

Cette pathologie, qui peut être dégénérescente, fait qu'une partie du corps de l'enfant, du cou au ventre, est recouverte de poils.

C'était à l'origine une tâche de naissance qui n'a cessé de grossir. Différente des autres enfants, la jeune Haroua est rejetée et ne peut pas jouer avec les enfants de son âge sans subir des moqueries relatait un reportage Brut pour Franceinfo publié lundi 27.

A voir aussi: Homme dans un corps d'enfant et atroces douleurs - atteint de la maladie de Fabry, il témoigne

"C’est une enfant normale, elle est comme tout le monde. Elle sort dehors et joue normalement avec ses frères mais quand elle quitte la maison, nos voisins se moquent d’elle", expliquait ainsi son grand frère.

Plus grave encore qu'une épaisse couche de poils, cette tâche pourrait se transformer en mélanome: c'est-à-dire un cancer de la peau. Seuls moyens pour que le pire n'arrive pas: une greffe de peau ainsi qu'une intervention au laser pour faire disparaître cette malformation.

Mais les parents de la jeune malade n'ont pas les moyens de la soigner en Irak où les soins médicaux se trouvent être particulièrement chers. "Cela demande beaucoup d’argent mais nous ne pouvons pas nous le permettre", a ainsi expliqué la mère d'Haroua qui regrette que son enfant soit "désavantagée" à cause de sa maladie.

Une cagnotte sur le site GoFundMe a été lancée pour venir en aide à la fillette et financer une transplantation de peau. Ce mercredi 29, plus de 3.600 euros ont été donnés mais l'opération demande 15.000 euros.

A lire aussi:

Il se fait couper les oreilles et le nez pour ressembler à un squelette (photo)

Scorbut: faut-il s'inquiéter du retour de la maladie des marins?

De Perpignan à Winnipeg, le combat de Julien face à une maladie orpheline


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr