Mauvaise habitude

Danger autour de bonbons au goût alcool

Les bonbons au goût alcool posent un problème de santé publique selon les addictologues. - ©Chris van Dyck/Flickr

Les addictologues ont tiré la sonnette d'alarme jeudi quant à la recrudescence des sucreries, boissons ou bonbons, au goût alcool. Ces aliments poseraient selon eux les bases d'une future consommation d'alcool chez les enfants.

Les bonbons saveur mojito, spritz ou autre font une arrivée fracassante dans les rayons des supermarchés. Et ce n'est pas vraiment au goût des addictologues qui ont décidé jeudi 19 de tirer la sonnette d'alarme dans les colonnes du Parisien.

Selon eux la recrudescence de ces sucreries sans alcool mais arômatisés au goût de cocktails posent un problème de santé publique.

En effet, ils influenceraient les enfants à consommer de l'alcool. "C’est d’une bêtise folle", a commenté le président de SOS Addictions, William Lowenstein qui craint que les plus jeunes ne développent des conduites à risque avec leur consommation d'alcool.

A voir aussi: France - le lobby de l'alcool va financer la lutte anti-alcoolisme

Il a d'ailleurs rappelé que les boissons sucrées n'étaient pas en reste: "C'est la même farce avec le Champomy", s'est-il insurgé. La marque 7 Up, appartenant au groupe PepsiCo, propose aussi une boisson sans alcool au goût mojito. Cela "prépare les enfants à boire des cocktails", s'est quant à lui inquiété Amine Benyamina de la Fédération française d'addictologie.

"Avec ces produits, on surfe sur une vague mortelle, auquel tout le monde s’habitue : 50 000 décès par an, c’est douze fois plus que les morts de la sécurité routière!", s'est-il exclamé.

Alors que les addictologues dénoncent le puissant lobby de l'alcool, les dirigeants des marques de sucreries réfutent leurs accusations. C'est le cas pour le directeur marketing de l'entreprise Lutti: "Notre cible est adulte, on vise les 25-49 ans", a assuré Cédrick Maurel. Un argument auquel les addictologues ne croient pas.

En plus de ne pas être recommandés pour le bien de l'émail dentaire des plus jeunes, les bonbons goût alcool prépareraient les enfants à consommer des boissons alcoolisées ou du moins leur en donneraient l'envie.

A lire aussi:

Dioxyde de titane E171 - le cancérigène bientôt retiré des bonbons

Vous aimez les bonbons à la réglisse? En manger trop peut pourtant provoquer des troubles cardiaques

Tabac, alcool, malbouffe, obésité: 40% des cancers sont évitables


Voir la version optimisée mobile de cet article