Système déjà grippé

Grippe, urgences et hôpitaux: une interne raconte sa journée à Marisol Touraine (VIDEO)

Sabrina, interne aux urgences, a décidé de partager avec la ministre de la Santé la réalité de ses journées. - ©Capture d'écran YouTube

Sabrina, une interne aux urgences, a interpellé la ministre de la Santé Marisol Touraine jeudi 11 dans une vidéo partagée depuis plus de 200.000 fois. Elle y dénonce "l'opération de communication" de la ministre de la Santé sur la grippe alors qu'à l'hôpital "c'est tous les jours l'état d'urgence".

"Bonsoir Madame Tourraine, c'est l'interne!". Avec sa vidéo coup de gueule sur la situation des services d'urgence et l'épidémie de grippe, Sabrina, une interne parisienne de 31 ans, a fait le buzz. Son interpellation de la ministre de la Santé Marisol Touraine a été vue plusieurs millions de fois sur son compte Facebook, partagée plus de 200.000 fois et commentée plus de 130.000 fois depuis sa publication jeudi 11.

Le ton est sarcastique, mais le problème est grave. La jeune femme évoque dans sa vidéo les mesures  annoncées la veille par la ministre de la Santé pour lutter contre l'épidémie de grippe. Le virus étant particulièrement virulent cette année, de nombreuses personnes -âgées notamment- sont touchées et conduites vers les services d'urgence. Face à l'engorgement qui s'en suit, Marisol Tourraine a appelé ces services à reporter les opérations non-urgentes.

Une situation qui a inspiré sa Une "Grippe, l'état d'urgence", au Parisien que brandit l'interne: "juste une petite question, c'est quoi cette grosse blague?", lance-t-elle. Reporter les opérations non-urgentes lui paraît une proposition assez étonnante puisque "c'est tous les jours l'état d'urgence, Madame Touraine, à l'hôpital". Et de dénoncer une "opération de communication, genre j'ai pris mes responsabilités".

Si l'interne concède qu'il est "bien de se réveiller pour la grippe", elle décide de raconter une de ses journées aux urgences à la ministre et aux internautes. A savoir comment elle a appelé 11 hôpitaux parisiens pour obtenir un lit à une femme de 75 ans sans succès, ou pourquoi elle a fait un massage cardiaque à un homme contre sa volonté par manque d'informations et de personnel. Des "anecdotes" qu'elle raconte en ayant visiblement du mal à conserver son ton léger. Et de conclure en invitant Marisol Touraine à consulter un ORL, étant donné qu'elle n'entend pas les alertes du monde hospitalier.

(Voir la vidéo ci-dessous):

 


Voir la version optimisée mobile de cet article