Etude

L'heure du repas du soir aurait une incidence sur la santé

Selon une étude de l'Institut pour la santé mondiale de Barcelone, manger tard et se coucher rapidement après augmenterait les risques de cancers du sein et de la prostate. - ©John MacDougall/AFP

Selon des chercheurs espagnols, l'heure du repas du soir, ou plutôt le temps laissé entre le dîner et le coucher, aurait une incidence importante sur la santé, notamment sur les risques de développer, ou non, un cancer du sein ou de la prostate.

C'est connu, les habitudes de vie des individus, concernant la nourriture, la consommation d'alcool ou de tabac, la pratique d'un sport ou le rythme de sommeil, ont une incidence sur la santé.

Une nouvelle étude, réalisée par des chercheurs espagnols de l'Institut pour la santé mondiale de Barcelone (ISGlobal), et publiée récemment dans la revue médicale International journal of cancer, est venue confirmée ce constat.

Selon ces scientifiques, l'heure du dîner, et l'heure du coucher suivant ce repas du soir, augmenterait les risques de cancers du sein (premier cancer chez les femmes en termes de  fréquence) et de la prostate (premier cancer chez les hommes en terme de fréquence).

Voir aussi: tabac, alcool, malbouffe, obésité - 40% des cancers sont évitables

Pour mener à bien leur étude, les chercheurs ont étudié le profil de 621 hommes atteints du cancer de la prostate et de 1.205 femmes souffrant d'un cancer du sein, ainsi que plusieurs centaines de patients témoins, pour déterminer si l'heure du repas du soir augmentait donc les risques de développer ce type de cancers.

Après examen des donnés, les scientifiques ont conclu que manger tôt, ou tout du moins laisser deux heures de temps entre le repas du soir et le coucher, diminuait de 20% les risques de cancers du sein et de la prostate.

Selon Dora Romaguera, co-auteur de l'étude, "tout semble indiquer que les rythmes de sommeil affectent notre capacité à métaboliser les aliments". Elle a toutefois concédé que d'autres recherches seraient nécessaires pour comprendre et approfondir un peu plus ces résultats.

Lire aussi:

Pseudo-remède anti-cancer, le noyau d'abricot peut empoisonner

Enfants - même bien soigné un coup de soleil augmente le risque de cancer de la peau

Fertilité, puberté précoce, cancers - des causes environnementales?


Voir la version optimisée mobile de cet article