Staphylocoque

Maladies nosocomiales: une bactérie résistante se développe dans les hôpitaux

Une bactérie résistantes à plusieurs antibiotiques a été identifiée dans de nombreux hôpitaux à travers le monde. - © BORIS HORVAT / AFP/Archives

Une étude publiée lundi alerte sur la mutation en milieu hospitalier de la bactérie "staphylococcus epidermidis". Celle-ci devient résistante aux antibiotiques, multipliant les risques de contracter une maladie nosocomiale.

C'est selon l'Organisation mondiale de la santé "une menace fondamentale sur le long terme à la santé humaine, la production durable de nourriture et au développement". Les "superbactéries" ou bactéries multi résistantes se développent dans le monde et notamment dans le milieu hospitalier, comme le relève une étude publiée lundi 3 dans la revue Nature microbiology.

Elle alerte sur le développement dans les hôpitaux de plusieurs pays de la bactérie staphylococcus epidermidis ou staphylocoque blanc. Cette bactérie, moins dangereuse que le fameux staphylocoque doré, peut tout de même provoquer d'importantes infections. Elle est souvent présente sur la peau et profite de l'insertion de corps étrangers (comme les aiguilles) pour pénétrer dans l'organisme et se développer. Elle peut être mortelle chez les personnes fragiles ou imunodéprimées.

Voir: Bactéries résistantes - les gels hydro-alcooliques bientôt inefficaces?

Les chercheurs ont analysé des échantillons de staphylocoque epidermidis provenant de 24 pays et de 96 hôpitaux. Si la présence de la bactérie n'y a rien de surprenant, ils ont en revanche constaté en analysant son ADN que celle-ci avait muté pour devenir résistante à deux antibiotiques très couramment utilisés. Elle se développe donc d'autant plus facilement.

Si de telles bactéries se sont développées, c'est en raison d'une utilisation massive des antibiotiques dans des traitements inutiles, ou du fait de l’utilisation de ces derniers dans l'élevage. En milieu hospitalier, l'usage répété de gels hydro-alcooliques pour se désinfecter les mains pourrait également jouer un rôle selon certaines études.

En moyenne en France, un patient sur 20 contractera une infection lors d'une hospitalisation. Les maladies nosocomiales représentent donc quelque 750.000 cas par an.

Lire aussi:

Bactéries dans les torchons de cuisine, causes d'intoxications alimentaires

Des bactéries mortelles et "cauchemardesques" se répandent aux Etats-Unis

Gale, scorbut, choléra: pourquoi ces maladies sont de retour


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr