La revanche des boutonneux

Une bonne nouvelle si vous avez souffert d'acné: votre peau vieillira moins vite

L'acné est causée par une production excessive de sebum. - ©Sue Clark/Flickr

Malgré ses désagréments physiques, voire sociaux, l'acné aurait au moins une vertu: elle protégerait d'un vieillissement trop rapide de la peau. Les causes en seraient génétiques.

Est-ce une revanche de la providence sur ceux qui, durant leur adolescence, ont souffert d’une acné sévère? Selon une étude du King’s College de Londres, ceux qui ont dû subir cette maladie affectant le follicule pilo-sébacée, qui se met à sécreter en excès du sebum, pourraient, paradoxalement, voir leur peau préservée plus longtemps des effets du vieillissement.

Les chercheurs se sont basés pour leurs conclusions sur un panel de 1.200 femmes: celles qui ont eu de l'acné durant leur jeunesse ont des "télomères" plus longs que les autres. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec la génétique, les télomères sont des morceaux d’ADN situés à l’extrêmité des chromosomes et qui impactent le vieillissement de la peau. En effet, plus l’âge avance, plus ces télomères se raccourcissent et la peau vieillit. Par conséquent, une personne qui a des télomères longs, aura plus de "capital jeunesse" pour sa peau. Les scientifiques ont également noté que le gène dit "P53" est moins actifs chez les acnéiques. Or celui-ci est responsable de la mort des cellules de la peau, cette dernière vieillirait donc moins vite chez les personnes ayant souffert d’acné.

Les dermatologues avaient depuis longtemps constaté que leurs patients qui avait souffert d’acné gardait, dans la durée, une peau en meilleure état année après année. Mais l’explication la plus couramment donnée jusque-là était que la graisse de la peau que sécrètent en abondance les acnéiques agissait comme une "couche protectrice". Cette étude vient donc apporter une autre explication que cette hypothèse originelle.

Les chercheurs veulent maintenant mener une nouvelle étude pour mieux comprendre le fonctionnement du gène P53, mais aussi savoir si le lien entre acné et jeunesse de la peau est aussi valable chez les garçons.

 


Voir la version optimisée mobile de cet article