La fin?

Cambridge Analytica: la société a officiellement fait faillite

Cambdridge Analytica a déposé le bilan après le scandale de la collecte des données Facebook - © NORBERTO DUARTE / AFP/Archives

La société Cambridge Analytica a déposé le bilan devant un tribunal de New York mercredi. Toujours au cœur du scandale, les activités de la société sont aussi au centre d'une enquête.

Sans grande surprise, l'entreprise s'est déclarée en faillite, minée par le scandale. Cambridge Analytica a déposé le bilan mercredi 16 devant un tribunal de New York

L'entreprise d'analyse de données personnelles est soupçonnée d'avoir collecté des éléments de 90 millions d'utilisateurs de Facebook pour les utiliser sans le consentement des intéressés dans le cadre de campagnes politiques. Une suspicion qui a très surement touché Facebook ébranlant la confiance des utilisateurs sur le géant des réseaux sociaux.

Cambridge Analytica, elle, affirme que ces accusations sont calomnieuses et qu'elles sont à l'origine de sa faillite. Un dépôt de bilan qui d'ailleurs ne signifie pas forcément la mort de l'entreprise. En août 2017, les dirigeants de Cambridge Analytica et de sa maison mère (SCL Group) ont créé la société Emerdata, basée au Royaume-Uni, qui est soupçonnée de prendre le relais, officieusement, de Cambrodge Analytica.

Lire aussi: Cambridge Analytica annonce cesser "immédiatement toutes ses opérations"

Le scandale, lui, ne retombe pas. Mardi 15, le New York Times a annoncé que le FBI et les autorités judiciaires américaines enquêtaient pour savoir si les données collectées par la société avaient réellement servi à soutenir la campagne de Donald Trump. Mercredi 16, c'est un lanceur d'alerte, Christopher Wylie, qui a déclaré lors d'une audition devant le Congrès que Cambridge Analytica a travaillé en étroite collaboration avec la Russie, allant jusqu'à partager des données avec des entreprises liées aux services de renseignement Moscou.


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr