Energie

Comment le Kosovo parvient à dérégler toutes vos horloges?

C'est une décision unilatérale du Kosovo qui dérègle les appareils électriques en France. - © Armend NIMANI / AFP/Archives

Depuis le début de l'année 2018, les horloges des appareils électriques et électroménagers branchés sur le secteur se dérèglent accumulant les minutes de retard. Nulle raison de jeter votre four votre réveil, la cause est à chercher du côté du Kosovo, au coeur d'une dispute internationale sur la question de l'énergie.

Vous avez sans doute remarqué que les horloges de vos appareils électriques –radio-réveil bien sûr mais aussi votre four ou une box de réception de télévision– se dérèglent légèrement depuis le début de l'année. De peu certes, mais cela n'arrivait jamais jusque-là et le retard cumulé peut maintenant atteindre six minutes depuis janvier.

Si vous vous demandez comment cela est possible, sachez que vous n'êtes pas seul. Et la cause n'est pas liée à la qualité de votre éléctroménager: le problème trouve son origine dans un complexe contentieux énergétique international, dont le cœur se trouve à plus de 2.000  kilomètres de la France. Au cœur de la polémique, le Kosovo. C'est à cause de ce pays à peine plus grand qu'un département français que tous les produits éléctroménagers ont leur horloge déréglée. Comment est-ce possible?

C'est Le Parisien qui dévoile la réponse: toutes les horloges européennes sont calées sur une fréquence de 50 hertz (soit 50 impulsions par minute). Or, le système européen est caractérisé par une mise en commun de tous les pays de leur production d'électricité. Mais le Kosovo ne souhaite pas participer au pot commun pour protester contre sa mise à l'écart de l'Entso-E, la puissante association des fournisseurs d’électricité de 25 pays de l'UE et hors UE.

Lire aussi - EDF veut développer le solaire: pourquoi ce projet s'annonce complexe pour le géant français de l'énergie?

Or, la masse d'électricité que le Kosovo n'injecte pas dans le pot commun suffit à faire baisser la fréquence du courant domestique de 50 hertz à 49,996 hertz. Pas de quoi faire tomber les machines en panne ou les faire tourner en sous-alimentation. Mais suffisant pour que les horloges prennent quelques secondes de retard chaque semaine, qui finissent par se transformer en minutes.

 Et personne ne veut prendre à sa charge la part du Kosovo, que ce soit la Serbie voisine en délicatesse diplomatique avec le Kosovo, ni la France ou l'Allemagne qui pourraient facilement injecter le courant manquant, mais qui refusent de le faire à cause du coût supplémentaire.

Reste à savoir si le bras de fer énergétique entre l'Entso-E, le Kosovo et les voisins trouvera une résolution sous la pression de l'opinion publique lassée de corriger l'heure de son four domestique.


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr