Fraude?

Facebook enregistrerait les appels et les SMS de ses utilisateurs à leur insu

Un internaute a découvert que Facebook enregistrait les appels et les SMS qu'il échangeait avec ses proches. - ©Frank Spin/Flickr

Après la découverte de l'utilisation frauduleuse des données de millions de données d'utilisateurs lors de la campagne américaine, Facebook est encore dans la tourmente. Le réseau social est accusé d'enregistrer les appels et les SMS de ses usagers à leur insu.

Facebook est à nouveau pointé du doigt: depuis mercredi 21, le réseau social est accusé d'enregistrer les appels et SMS de ses utilisateurs à leur insu. C'est un internaute néo-zélandais qui a découvert que ses contacts avec certains de ses proches avaient été enregistrés sur des périodes données.

Pour faire cette découverte Dylan McKay a simplement téléchargé l'historique de ses activités sur le réseau social.

A voir aussi: La vision de Zuckerberg pour Facebook menacée par les affaires politiques

Mais en plus de récupérer toutes les photos qu'il a postées et les publicités sur lesquelles il a cliqué, le jeune homme a eu accès à toutes les coordonnées de ses amis ainsi que ses messages. Il a aussi découvert des traces d'appels téléphoniques et de SMS, passés avec son téléphone portable mais en dehors de l'application.

Pourtant dans ses conditions générales d'utilisation (CGU), Facebook n'indique à aucun moment qu'il s'octroie le droit d'enregistrer ces deux dernières informations.

Comme le montrent les captures d'écran faites par le Néo-zélandais, et publiées sur Twitter, Facebook aurait enregistré tout ses SMS échangés avec sa grand-mère entre mai et octobre 2017. Aussi, le réseau social aurait conservé tout l'historique des appels (passés ou reçus ) entre Dylan McKay et le compagnon de sa mère.

Sur ses enregistrements sont renseignés la durée de l'appel, le nom de la personne appelée, son numéro, l'heure et la date à laquelle la conversation a commencé et enfin le "type" d'appel (manqué, reçu ou passé): un historique d'appel banal en somme. Sauf que ce genre d'enregistrement n'est pas prévu, et donc pas autorisé, dans les CGU du réseau social.

Dylan McKay a par ailleurs précisé qu'il n'utilisait pas la fonction SMS de Messenger, qui permet d'envoyer des messages avec son numéro de téléphone directement sur l'application. Ces enregistrements concernent donc potentiellement tous les utilisateurs de Facebook sur Android, les personnes ayant un Iphone ne semblent en effet pas touchées par ces relevés.

Facebook est mis en cause dans une autre affaire de collecte de données frauduleuse. Lors de la campagne présidentielle américaine une entreprise, Cambridge Analytica, a utilisé sans leur consentement les données personnelles de 50 millions d'utilisateurs.

Mark Zuckerberg, patron et co-fondateur de Facebook pourrait être convoqué par la justice américaine prochainement pour s'expliquer sur ce dysfonctionnement majeur.


Voir la version optimisée mobile de cet article