Hackers

Nintendo Switch: une faille impossible à réparer dans la console

Des hackers ont relevé une faille sur la console Nintendo Switch. - © Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives

Plusieurs groupes de hackers ont révélé mardi que la Nintendo Switch comportait une faille dans ses processeurs. Irréparable, celle-ci permet de prendre le contrôle de la console.

Plusieurs groupe de hackers, dont le collectif failOverflow, ont signalé mardi 24 qu'une faille était présente dans les processeurs de la Nintendo Switch. Et le problème est plutôt embarrassant puisqu'il est selon eux… irréparable.

Celle-ci permet donc de prendre le contrôle de la toute dernière console de la marque japonaise et les millions de Nintendo Switch déjà vendues contiennent cet inquiétant dysfonctionnement.

La faille permet entre autre de jouer à des jeux piratés, malveillants ou non, mais aussi de naviguer sur Internet ou même installer le système d'exploitation Linux.

A voir aussi: Nintendo retrouve le sourire grâce à sa nouvelle console Switch

Si ces dernières fonctionnalités ne semblent pas très problématiques, la faille peut aussi amener à des piratages beaucoup plus malveillants a prévenu le collectif failOverflow qui travaille sur le dysfonctionnement depuis maintenant plusieurs semaines.

Cependant, celui-ci n'est pas accessible à la portée de tous et seuls les "geeks" très confirmés peuvent espérer s'engouffrer dans cette faille.

Les hackers bienveillants de failOverflow ont d'ores et déjà avertis Nintendo de la présence d'erreurs dans les processeurs de cette console à grand succès. Si rien ne peut être fait pour les Nintendo Switch déjà vendues, l'entreprise pourrait réaliser quelques modifications pour les modèles pas encore sortis d'usine. Il se pourrait aussi que d'autres types de consoles de la marque soient aussi concernés.

Nintendo va donc devoir revoir tous ses modèles.


Voir la version optimisée mobile de cet article